Optique 2000 : court séjour à l'hosto pour Johnny qui se casse ah la gueule

Court séjour à l'hôpital pour Johnny Hallyday. Le chanteur de 66 ans, dont la dernière  tournée doit reprendre le 25 septembre à Lille (Nord), est hospitalisé depuis  mercredi "pour une série d'examens "à la demande de ses assureurs, a annoncé son service de presse.  Mais que les fans se rassurent, le chanteur devrait quitter l'hôpital américian de Neuilly (Hauts-de-Seine) lundi dans la journée et s'envoler pour l'île de Saint-Barthélémy pour y  poursuivre ses vacances.

Cette hospitalisation, dans le cadre d'un check-up décidé "contre son gré",  selon son entourage, par les assureurs de la tournée, intervient après une chute décrite sans gravité qui s'est produite sur le yacht que Johnny Hallyday louait  à l'occasion de la série de shows qu'il a donnés à Monaco du 18 au 23 juillet,  au lendemain du concert du 14 juillet devant plus de 700.000 spectateurs sur le  Champ-de-Mars, à Paris. Le 24 juillet, l'artiste est tombé lourdement dans un escalier de bord du  yacht, se déboîtant partiellement la hanche. Johnny Hallyday a reçu des soins en  toute discrétion le jour même dans une clinique de Mougins (Alpes-Maritimes). En 1983, il avait subi une importante opération de la hanche après un accident lors d'une tournée sur le thème de Mad Max.

Crise économique et Michael Jackson

Informés contractuellement de la chute du 24 juillet, les assureurs de sa  tournée ont demandé que le chanteur subisse un check-up complet avant la  deuxième partie du "Tour 66" qui compte encore une cinquante de dates, et doit  s'achever les 9 et 10 février par deux concerts supplémentaires, ajoutés  récemment, au Palais Omnisports de Paris-Bercy. Depuis le coup d'envoi à Saint-Etienne, début mai, de cette tournée annoncée  comme la dernière, Johnny s'est produit une trentaine de fois en France, en  Belgique et en Suisse.

Selon l'entourage de la star et de plusieurs autres artistes, les assureurs  spécialisés dans les tournées auraient renforcé depuis quelques temps leurs  conditions suspensives à la fois techniques et médicales. La crise économique, mais aussi des cas exceptionnels récents dont la mort  brutale de Michael Jackson et l'accident mortel pendant le montage du dispositif  scénique de la tournée de Madonna à Marseille, serait à l'origine de cette  exigence.

D'après agence LCI

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau