"Le réchauffement climatique" : retrouve le billet de Valérie dans la rubrique Idiote-girl

Le réchauffement climatique.

 

C’est un des sujets de préoccupation d’aujourd’hui, nous avons tous pris conscience qu’il y avait surchauffe, mais sommes nous réellement conscient de la nature de la surchauffe.

Je n’en suis pas certaine.

Il y a déjà un mieux, par rapport à la sortie de Home, j’entends un peu moins dire que la planète est en danger, ce qui était quand même une énorme absurdité, puisque seule l’humanité l’est.

La planète peut se transformer à volonté, et devenir irrespirable, ce n’est pas cela qui va l’anéantir, elle a existé avant l’homme, pourquoi ne pourrait-elle pas continuer à exister après l’homme.

Par contre l’équilibre qui permet la vie sur la terre de l’homme est précaire. Et si on fait un parallèle avec nous-même, car la planète est juste là pour nous envoyer un signal, celui que nous sommes incapables de voir en nous, notre équilibre est précaire.

 

On parle d’énergie renouvelable, enfin on a compris qu’effectivement le capital ressource en énergie n’était pas inépuisable et que ce n’était  pas en creusant toujours plus loin et en se creusant les méninges que l’on allait tout solutionner.

C’est bien en essayant de le renouveler et non pas de le gaspiller que nous avons une chance de survie.

 

Mais quand est-il de notre propre énergie, comment la renouvelons-nous ?

N’avons nous pas recours nous aussi  à un tas de médicaments, de compléments alimentaires, de vitamines, de pratique de ré harmonisation des énergies, de massage pour réactiver ses centres d’énergie.

Ce besoin croissant de recours à ces compléments montre bien que nous avons perdu nous aussi notre capacité à renouveler naturellement notre énergie.

 

Nous sommes nous aussi en surchauffe et pour vivre dans ce monde de fou, il faut se sur- vitaminer, il n’y a pas que nos voitures qui consomment, nous aussi, nous consommons beaucoup trop de carburant pour avancer dans la vie et souvent juste pour tenir le coup même sans avancer d’ailleurs.

Entre les jeunes et moins jeunes qui se défoncent à l’alcool et aux drogues,  qui deviennent très consommateurs et ceux qui prennent des protéines à outrance pour gonfler. Pas étonnant que les urgences soient débordées,  tous deviennent dépendants donc consommateurs abusifs. Entre ceux qui bouffent comme quatre et ceux qui achètent n’importe quoi, qui entassent de l’inutile, du surplus, de l’inerte.

La voilà la vraie pollution, ce que le monde rejette est nauséabond, impropre à la consommation donc inutilisable pour la survie de notre espèce..

 

Tout se tient, pollueur payeur est une hérésie supplémentaire, arrêter de polluer est la solution.

Se ressourcer,  mettre la priorité sur l’équilibre, le nôtre pour que la planète en profite et non l’inverse.

Et comment s’équilibrer sans prendre un tas de cochonneries pour compenser ses manques ?

 

Là est tout le travail à faire. Mais aucun gouvernement ne se penche sur ce problème de fond, le mal-être des humains.

Tout les difficultés de l’existence sont  engendrées par la difficulté de l’humain à être bien avec lui-même, donc avec les autres et  a fortiori avec la nature.

 

Alors oui aux énergies renouvelables !

 

Oui aux changements de comportements vis à vis de la planète, mais attention, si nous ne voulons pas rester d’éternels assistés collés au sein de notre mère la terre, nous devons impérativement nous respecter nous-même, pour respecter les autres, il est là le vrai défi puisque c’est l’humanité qui est en danger.

 

Nous nous affolons de perdre notre mère, mais quand allons nous devenir adulte ??????

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.