Déchets : les marxistes d'AURA Environnement à l'assaut de la région de Vesoul !

L'ultra gauche d'AURA ENVIRONNEMENT

a installé ses campements dans la Haute-Saône

non loin de l'Installation de traitement

des déchets de Noidans-le-Ferroux !

A1808 1Quoi de neuf depuis les derniers résultats de la CSS (Commission de Suivi de Site) ?

AURA Environnement apporte son soutien aux populations locales.

1 Chaudière

Pour 2013, le rapport d'activité annuel rapporte des incidents qui ne sont pas mentionnés dans les rapports trimestriels ; ceux-ci ne parlent que des arrêts techniques.
Toutefois, le rapport du 2ieme trimestre 2013 mentionne en annexe 4 un rapport d'une fuite chaudière le 19 juin 2013 qui a nécessité l’arrêt de l’installation et une intervention technique.
Suite à ce problème, il était question de contrôler toutes les soudures de la chaudière lors de l’arrêt technique d'octobre 2013.
Ce contrôle et ces résultats ne sont mentionnés nulle part.

Par contre, le rapport annuel rapporte que, du 13 au 14 novembre 2013, une nouvelle intervention a eu lieu pour à nouveau réparer des fuites chaudière.
Pour 2014, les rapports des 3 premiers trimestres ne mentionnent aucun incident alors que de nouvelles fuites auraient nécessité des arrêts de l’installation (4 au total avec 16 jours d’arrêt selon nos sources ) !
Qu’en est-il exactement?

Les rapports signalent bien ces fuites, non pas dans le chapitre « incidents, informations utiles durant le trimestre pour l’ensemble du site », mais dans un chapitre intitulé « bilan des mesures en continu et température de combustion, commentaires » pour l’incinérateur.

Des fuites ont été détectées et ont nécessité l’arrêt de l’installation les 19-20 juin 2013, 13-14 novembre 2013, 25-26 février 2014, 11-13 juin 2014, 4-7 juillet 2014 et à nouveau récemment. Ces fuites seraient dues à un défaut de conception ou de fabrication de la chaudière. Des démarches sont engagées auprès du constructeur. Le coût est supporté par la société Idex qui exploite l’installation, dans le cadre du contrat d’exploitation prévoyant la prise en charge de la prestation GER (gros entretien et réparations).

Les pertes d’exploitation (vente d’électricité) n’ont pas été évoquées.

Ce problème n’aurait pour l’instant pas de conséquences sur les factures ordures ménagères des ménages.
Ces fuites répétées entraînent elles des arrêts répétés?  

Oui

Ces arrêts sont ils supportables par le four ?

Oui, (il serait conçu pour !)

Les émissions polluantes sont-elles maîtrisées à ces moments ?

Oui. Lors d’un arrêt, l’alimentation du four est bloquée, des brûleurs maintiennent la température à 850° tant que la combustion n’est pas terminée. Au redémarrage, les brûleurs montent le four en température jusqu’à 850° avant l’introduction des déchets.

Cette température permet de réduire les imbrûlés et la formation de composés toxiques (furanes, PCB, goudrons ou diverses formes de dioxines).

Il s’agit tout de même d’une période critique pour un incinérateur selon la Dreal.

L’activation des brûleurs a entraîné une surconsommation de fioul pour 2013 (90000 litres par rapport aux 55000 litres pour 2012).

La chaudière refroidit les fumées et valorise la chaleur. C’est un élément essentiel de l'installation, surtout quand on a des projets de valorisation de l'énergie résiduelle. L’installation est elle pérenne et à quel coût?

L’objectif est toujours l’amélioration de la valorisation énergétique.

A suivre

SYTEVOM ICPE Bourgogne-Franche-Comté MONTBELIARD. Pontarlier Besançon VERMOT Travaux Publics valorisation énergétique DREAL dioxines goudrons PCB furanes brûleurs prestation GER chaudière Vesoul déchets Noidans-le-Ferroux Haut-Doubs CSS ulta-gauche incinérateur AURA Environnement marxistes

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.