Injustice pour Florian Heugas ? Un innocent tué par la bétise conjuguée à l'ignoble ivresse routière

Une marche silencieuse a réuni plus de 200 personnes devant la mairie de Vichy à l'appel de la famille du jeune Florian Heugas qui est mort le 3 juillet 2009 après avoir été volemment percuté par un vendeur de la concession ABCIS Peugeot à Charmeil (Allier) complètement ivre qui rentrait d'une folle nuit copieusement arrosée entre "collègues" entre Vendat et Charmeil dans l'Allier.

En effet, le jeudi 2 juillet 2009, le jeune Florian Heugas, apprenti boulanger de Busset, se rendait à son travail à Vendat dans l'Allier où il travaillait depuis un an lorsqu'un crossover 3008 Peugeot conduit par un "exemple" de la route, un VRP complètement ivre, a violemment percuté son scooter.

Transporté par les pompiers de Vichy au centre hospitalier de Vichy en état de mort cérébrale, le jeune Florian est officiellement décédé vendredi 3 juillet 2009 à 11 h.

Le VRP qui a honteusement pris la fuite après l'accident a été remis en liberté par le juge des liberté et de la détention alors que le Parquet de Cusset demandait son incarcération.

Parmi les chefs d'inculpation retenus contre ce mauvais exemple de la route, il y a l'homicide involontaire (décidemment à la mode en cette saison estivale), délit de fuite et conduite sous l'emprise de l'alcool (1,32 g par litre de sang, TROIS HEURES APRES LES FAITS) car ce monsieur a pris la fuite à pied à travers champs avant de regagner son domicile où l'attendaient les gendarmes.

Le VRP a ét mis sous contrôle judiciaire, une décision incomprise par les membres de la famille Heugas et tous les amis du jeune Florian Heugas, un innocent fauché comme les blés.

C'est pour toutes ces raisons que la famille, les proches et les amis, désemparés face à la violence routière, ont tenu à marcher derrière leurs banderoles dans les rues de Vichy pour afficher leur tristesse et leur amertume, leur chagrin et leur désespoir.

Marc-Claude de Portebane

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau