Assassinat du jeune Florian Heugas ©

Le jeune apprenti boulanger de Busset Forian Heugas a été assassiné par un VRP complètement ivre sur la route de Vendat à Charmeil. L'Idiot provincial © s'associe à sa famille, son amie, ses amis pour que la violence routière cesse

Il y a un an, un chauffard de Vendat (03) complètement ivre fauchait le jeune Florian Heugas

"""Et voilà, encore une date qui fait mal, et quelle date ? Un an jour pour jour qu'on t'a ôté la vie, un an que l'on se bat tous les jours pour toi, qu'on fait tout pour rester bien, essayer d'être heureuses, un an que nos vies de son effondrées... Mais quelqu'un peut-il nous dire comment on fait quand on a perdu notre raison de vivre ? On fait pourtant de notre mieux, mais chaque jour est une épreuve pour nous, chaque jour est un nouveau jour sans toi à te pleurer en vain car jamais tu ne reviendras, un an c'est si court mais si long à la fois quand nos coeurs saignent la perte d'un être cher.
Tu nous manques tellement Florian, c'est si dur sans toi. On arrive encore à se demander pourquoi. Cette putain de journée du 2 juillet 2009, comment oublier ? Impossible ! C'est comme si c'était hier, toute cette douleur sera toujours présente, un manque de toi qui ne pourra jamais se combler. Il n'y a même pas de mot pour décrire ce que l'on ressent, c'est comme si on nous avait arraché le coeur, chose essentielle pour vivre, sans toi la vie n'est plus la même, sans toi la vie vaut plus la peine d'être vécue, pourtant on est censées avoir des années encore devant nous. Et encore, comment savoir ? La vie est tellement fragile et courte finalement, la preuve :'(
Nous on essaye de profiter, de sortir, on essaye de s'amuser, oui on y arrive mais ça ne veut pas dire qu'on ne pense pas à toi, la question ne se pose même pas, c'est impossible de ne pas penser à toi. On aimerait tellement que tu sois encore là, que tout ça ne soit qu'un horrible cauchemar, mais c'est la triste vérité, cette putain de vie injuste qui laisse un et même des chauffards, on devrait même dire meurtriers inconscients, égoïstes et on en passe la liste est longue, en vie et tout simplement en liberté... alors qu'on nous a enlevé une partie de nous, qu'on te pleure chaque jour mais que plus jamais tu ne reviendras :'(
Tu as vraiment laissé un grand vide dans le coeur de beaucoup de gens, tu ne méritais pas ça, tu étais si jeune, tu avais encore tellement de choses à voir, la vie devant toi mais ce putain de destin en a décidé autrement. Pourquoi ? Tu étais heureux ici, on avait besoin de toi, on t'aime tellement, si tu savais à quel point tu nous manques, on ne peut même pas trouver les mots. On nous a pourtant dit et on nous le dit encore "ça ira mieux avec le temps, vous ne l'oublierez jamais mais il faut laisser le temps apaiser votre douleur", ha oui ! Et bien on attend encore nous ! Quand est-ce qu'on ira mieux ? Quand est-ce qu'on pourra passer des nuits normales ? Moi j'ai la réponse... jamais ! ça ne passera jamais... Quand il y a des phases où on va, on va dire à peu près bien, il a toujours quelque chose qui fait que l'on resombre, une date qui fait mal, un évènement, une parole de quelqu'un, un signe, une chanson qui passe au mauvais moment, un endroit qui nous fait nous rappeler de certaines choses... ça sera toujours pareil, ça ne finira jamais...
Florian on sait que tu le sais mais on te le redis et on te le diras toujours, on t'aime plus que tout ♥
Tu nous manques...


Laetitia et Audrey

Florian Heugas : in memoriam

Encore quelques jours et nous serons proche de l'anniversaire de la mort du jeune innocent Florian assassiné à cinq heures du matin sur une route de l'Allier par un chauffard ivre au volant de son Peugeot ....

Pour qu'il n'y ait plus jamais d'autres Florian Heugas assassinés par l'alcool

Lettre ouverte à Monsieur le président de la République, Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs les parlementaires

8 Français sur 10 opposés à la publicité pour l’alcool sur l’Internet

L’alcool est la substance psychoactive la plus consommée en France et la seconde cause de décès évitable. C’est un facteur de violences, d’insécurité, d’accidents et de maladies. La France est l’un des plus gros consommateurs de boissons alcooliques au monde. En réduire la consommation est prioritaire pour la santé publique.
Accroître sur Internet les possibilités de promotion de l’alcool à une époque où l’alcoolisation et l’ivresse explosent chez les jeunes est un risque de société majeur : à 16 ans, âge où se construit la personnalité, 57 % des jeunes ont un accès quotidien à Internet.
Internet allie la puissance de la télévision à l’interactivité et à la personnalisation de la relation avec l’utilisateur. Cette aptitude à s’adapter à l’interlocuteur est redoutable et supprime l’efficacité des mesures prétendant limiter la publicité pour l’alcool.
La proposition des députés d’exclure les sites qui apparaissent principalement destinés à la jeunesse n’est pas adaptée à la situation réelle : il n’existe aucune frontière sur Internet et les jeunes, virtuoses du surf sur la toile, s’affranchissent largement des sites qui leur sont prétendument dédiés.
A nos yeux, les solutions durables à la crise de la viticulture française résident dans des solutions concertées entre la profession et les pouvoirs publics, plutôt que dans la publicité pour l’alcool.
En réalité, ce projet de publicité sur Internet serait une arme donnée aux grands groupes industriels de l’alcool, qui sont les seuls à pouvoir se l’offrir à grande échelle pour accéder à une part croissante du marché.

Interdire la vente d’alcool aux mineurs, laisser l’alcool à la vente dans les points de vente de carburant tout en permettant la pression publicitaire auprès des jeunes est une solution ambigüe, puisque l’on ne peut vouloir une chose et son contraire. C’est un risque majeur que d’ouvrir la publicité pour l’alcool à ce média surpuissant et incontournable pour les jeunes qu’est internet.

Florian Heugas assassiné dans l'Allier en juillet 2009 par un chauffard complètement ivre


Les Français et les mesures « alcool » du projet de loi Bachelot.

Conférence de presse ANPAA du 18 février 2009. Enquête ANPAA / Ligue nationale contre le cancer / IFOP sur un échantillon représentatif de 1007
personnes âgées de 15 ans et plus.

C’est un risque élevé aussi que de limiter et non d’interdire la vente dans les stations-service, parce que la mesure n’est pas réellement contrôlable. Le faire au travers d’une loi qui « a pour objet de prendre les mesures de nature à garantir la protection de la santé des jeunes » est paradoxal.
Les acteurs de la filière alcool, tout particulièrement les grands groupes industriels, n’hésitent pas à dénoncer un soi-disant hygiénisme moralisateur : pourtant, la majorité de la population souhaite maintenir sous contrôle l’usage de l’alcool, prenant en considération les efforts des familles, des acteurs sanitaires et sociaux, des éducateurs à la santé, des milieux associatifs, des élus locaux, qui tous travaillent à limiter les conséquences et les drames sanitaires et sociaux liés à l’alcool, en particulier chez les jeunes et chez leurs proches, dans leurs familles.
Devant la volonté apparente de ne pas vouloir donner suite aux propositions constructives (par exemple l’amendement 530) des associations, seul le maintien d’un interdit de la publicité sur Internet est cohérent avec les principes de la loi Evin. Cet interdit est, en outre, facile à faire respecter si les contrevenants sont sévèrement punis.
Monsieur le président de la République, Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs les ministres et les parlementaires, nous demandons solennellement le maintien de l’interdiction de la publicité sur Internet et l’interdiction de la vente d’alcool dans les points de vente de carburant.
Le choix qui sera fait au terme du débat parlementaire indiquera de manière explicite dans quelle mesure la priorité des pouvoirs publics est bien de promouvoir la santé : c’est, d’une certaine manière, un choix de société qui engagera la responsabilité des pouvoirs publics, sans doute pour
de nombreuses années, aux yeux de la population de notre pay s. Les signataires de cette présente lettre ouverte, chacun dans leur singularité d’acteur du mouvement social exposé aux ravages de l’alcool, appellent l’ensemble de la population à interpeller leurs élus pour s’opposer à ce projet qui entretiendrait un risque de société majeur.

Les signataires

Pr Gérard DUBOIS, porte parole Association Avenir Santé France
Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie
Association nationale des intervenants en toxicomanie et addictologie
Automobile club médical de France
Comité national de liaison des régies de quartier
Fédération des acteurs de l'alcoologie et de l'addictologie
Fédération française d'addictologie
La mutuelle des étudiants
Ligue contre la violence routière
Ligue nationale contre le cancer
Société française de santé publique
Union française pour la santé bucco-dentaire
Union nationale des associations familiales
Union nationale des mutuelles étudiantes régionales
Et en leur nom propre
Dr Philippe BATEL
Mr Yves BUR, Député
Mr Claude EVIN, Député
Pr Claude GOT
Mr Jean-Marie LE GUEN, député
Pr Roger NORDMANN
Mme Anne-Marie PAYET, Sénatrice
Pr Maurice TUBIANA

Pensée du mois pour Florian Heugas :

Florian Heugas ne passera pas Noël 2009 avec ses parents, sa famille, sa petite copine, ses amis. A voir le laxisme régnant sur les routes de l'Allier, comme c'est le cas de façon intolérable à Bost où la police de la Route est de surcroît absente, nous devons préparer nos mouchoirs pendant que ces messieurs sont bien au chaud dans leurs bureaux surchauffés.... aux frais du contribuable !

Ermordung des jungen Florian Heugas: Mein Kampf ! (traduction en franzouz autorisée)

Ermordung des jungen Florian Heugas: Mein Kampf !

Ich nehme zur Kenntnis, zu Recht, dass ich für meinen Kampf kritisiert und darüber hinaus, um meine Ideen zu verteidigen, aber das Problem ist, dass ich zu Hause bin frei. Ich bin frei, Personen, die mit meinen Lesern zustimmen, ich bin frei zum Ausdruck zu bringen, was ich will, ohne durch ein "Pseudo-" Zensur von meinen Lesern zu gehen.

Wenn ich ein öffentlich Stellung nahm zu diesem Thema, ich habe es getan, weil ich dachte, dass dieser Junge zu Unrecht gestorben war und die meisten nicht akzeptabel. Ich fragte die Person, die sie und ich weiß nicht wie das Waschen schmutziger Wäsche auf diesem Medium, denn wenn ich es tue, würden die Worte härter treffen als das Echo.

Ich hielt mich bis jetzt hatte ich die "Kartoffel", aber ich denke, dass ich mich von einigen Fesseln, die mich wütend, beginnend mit "Bedrohungen" freien Willen sprach von ein Fischgeschäft Zustand, weil ich die Frechheit zu sagen, dass ich ein Zeichen dafür, dass Highlights, auf dem öffentlichen Platz, etwa als unangenehm von der Person, die am stärksten von der aktuellen Anerkennung durch die betroffenen entfernt hatte Förderungsmaßnahmen zu Gunsten von Alkoholismus gegangen.

Der Fischhändler, mittlerweile, erzählte mir, ganz grob, tat er nichts, "scheinen" in meiner Petition. Aber ich habe nicht ins Leben gerufen, eine Petition an Züchter Formen zu verteidigen, oder weil die Sohlen sind teurer als Kabeljau! Dies ist nicht der Fischhändler, mir zu sagen, was ich zu sagen oder nicht sagen. Ich wurde sehr freundlich zu, dass wertvolle Unterschrift geleistet wird weil ich hatte vorgeschlagen, die für jeden, der mich kennt, ist eine unangenehme und bitterer Verachtung Aktion.

Wie für den Fisch, warf sie mir von "Virulenz" einige meiner Bemerkungen Politik. Was mischt sich That Lady? Was bedeutet das Geschäft!

Der Fischhändler hat mir vorgeworfen (nicht zu meinen Kampf zu unterstützen), sondern um mich zu Petrus, Paulus, Jacques, aber hauptsächlich von Christen treffen und ich werde nicht m'étaler zum gleichen Thema oder Projekt mein Markt Fotos oder Auvergne Tataouine! Ich will nicht sagen, dieses oder jenes, mich auf den Transport von Fisch, Meeresfrüchten Qualität, wird das Wetter morgen oder am nächsten Sonntag auf den Ständen von Samstag Morgen oder Mittwoch ein Tag Regen!

Da hatte ich so bescheiden "Druck" Ich bin sicherlich nicht der Gruppe übertragen Bemerkungen, die mich kritisieren. Stattdessen ist es vorbei, Terminals und sogar verboten! Leser höflich, Höflichkeit des Rechts.

Ich nehme zur Kenntnis, dass ich einfach kritischer bin eine Hilfe in dieser Sache, und dass alle diese Kritiker sie nicht vor der Debatte ... des idées. Ideen. Ich habe gerade festgestellt, dass die nur würdig, diskret und in dieser Kontroverse zu einem anderen Zeitpunkt fortsetzen Vater und alle Verwandten des ermordeten Jungen frei.

Um aus Furchen des unglücklichen und traurigen Fall muss ich sagen, dass ich nicht verpflichtet, alle kommen, um "den Fuß" auf den Seiten ein wenig "verdreht" Idiot der Provinz.

Die im Lager des internationalen Judentums sind kostenlos auf ihre Seite zu wählen, das ist alles, Ihrer eigenen Website!

Jedem das Seine Kaserne! Jedem sein Lager! Jedem sein Lager! Zu jedem seiner Sippe! Jedem das Seine Fraktion! Jedem seine eigene Gruppe! Jedem das Seine Gulag! Jedem seine eigene Partei!  Zu jeder seinem Bezirk und jedem das Seine Stalag!

Assassinat du jeune Florian Heugas : question de bon sens

Je n'ai pas entendu, une seule fois, Me Collard défendre la pétition "Halte aux violences routières liées à l'alcool". C'est un scandale ! Va-t-il falloir la clôturer pour faire plaisir à Gilbert Collard, qui aurait dû en être l'ardent défenseur ?

 

Florian Heugas : c'est déjà l'oubli ?

Début juillet 2009, le jeune Florian Heugas âgé de 19 ans était assassiné sur une route de l'Allier par un chauffard complètement ivre. Début Novembre 2009 : quatre mois après, la vie semble reprendre son cours comme si de rien n'était ! A l'ajout de commentaires quotidiens, il n'y a plus rien, zéro, que dalle. Chacun vaque à ses occupations. Quand je vois d'où proviennent les signatures de la pétition, j'observe que celle-ci n'intéresse PLUS les habitants de l'Allier. Le débat semble clos, enterré. C'est dans la solitude que j'écris ce que je ressens. Seule lueur d'espoir : le blog lié à Florian sur Skyrock, sinon, rien de neuf ni à l'ouest, ni à l'est, une constatation amère, en somme qui ne peut que "réjouir" les chauffards ivres morts de France et de Navarre qui peuvent voir que les mobilisations pour telle ou telle cause retombent aussi vite qu'elles ont grimpé. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Je le dis donc et j'en profite pour embrasser du regard les membres de sa famille et ses proches amies ou amis !

Pour ne pas oublier, n'oubliez pas de signer la pétition "Halte aux violences routières liées à l'alcool"

 

 

La pensée du mois pour Florian Heugas assassiné par un chauffard à Vendat

Florian on ne t'oublie pas, aujourd'hui cela fait 4 mois que tu es parti...
Cela fait 4 mois qu'on t'a vu allongé dans ce lit d'hôpital sans vie = '(
Cela fait 4 mois qu'on a du te dire au revoir
Cela fait 4 mois qu'on ne cesse de penser à toi, qu'on ne cesse de pleurer...
Tu as laissé un grand vide, tu nous manques à tous, cela nous est impossible de le combler.
C'est trop dur de vivre sans toi, on aimait tant t'avoir à nos côtés, la vie était tellement plus simple avant que cet accident se produise ! La vie était belle, on était heureux tous ensemble, malgré quelques détails insouciants, on avait tout ce qu'il nous fallait. Toutes ces questions que l'on se pose à présent, ces embrouilles débiles n'avaient pas lieux d'être avant tout ça... Pourquoi cet irresponsable était-il sur cette route ce matin là ? pfff c'est vraiment dégueulasse, tu ne méritais pas ça Florian, et nous non plus nous ne méritions pas de souffrir. On ne pensait pas que c'était les personnes honnêtes, heureuses de vivres, qui ne font pas d'histoires et tout le reste qui devaient souffrir et des personnes qui "mériterai" plus que d'autres à qui il n'arrive rien. Mais depuis quand la vie est juste ? On nous dit que tu ne voudrais pas nous voir mal, que les gens veulent qu'on aille bien. Mais nous ce qu'on veut c'est toi ! Mais c'est bien connu, on a jamais ce qu'on veut dans la vie, surtout quand un con nous en empêche... Tu méritais juste de vivre ! Quand on repense à la veille de ton accident où tu avais annoncé à la famille toutes ses bonnes nouvelles et que du jour au lendemain tout s'est écroulé à cause de ce ******* ! = '(
Tu nous manques de plus en plus, les jours sans toi deviennent de plus en plus douloureux et interminables !
Bientôt mon anniversaire qui approche, et je t'avoue que je n'ai aucune envie de le fêter comme chaque année ! Cette année là tu ne seras pas là = '(
Les fêtes de Noël approchent elles aussi ! Mais ça va être trop dur ! Aucune envie de fêter Noël, une fête en famille alors qu'il nous manque toi ! Tu ne seras plus la = '( ! A quoi bon ouvrir des cadeaux sans toi, je ne te verrais plus dire merci avec un grand sourire ! Dire merci à mamie pour l'argent qu'elle nous donne chaque année pour Noël ! Je ne pourrais plus manger en face de toi, plus jamais nous pourrons faire les cons !
Notre vie est complètement détruite à présent = '(

Tu nous manque mon Flo ! Tu me manques frangin. Tu me manques mon amour.
On t'aime d'un amour éternel, tu occuperas toujours nos pensées jamais on ne t'oublieras <3

Laetitia et Audrey

(source : le blog dédié à Florian Heugas)

17 octobre 1990 : Florian Heugas voyait le jour

Je me souviens du 17 octobre 1990 !

Je me souviens de ce que grand-père me disait, lui qui fut le conseiller politique du général Pinochet, en simple homme de raison.

Je me souviens de sa philosophie politique mais aussi de sa hargne, de sa hargne à vivre, à respirer, à apprécier le chacun de nos jours et de notre quotidien.

Je me souviens que le 17 octobre 1990, mon grand-père me disait qu'au jardin, on peut aussi forcer tulipes et jacinthes sur carafe.

Je me souviens que le 17 octobre 199O, mon grand-père me disait de surveiller le thermomètre et de rentrer les géraniums dès la première alerte de gel.

Je me souviens, de ces journées automnales, passées à l'ombre des plaques d'immatriculation du Québec, estampillées par "Je me souviens" en rappel à la mère patrie.

Je me souviens de ce début juillet 2009 et je n'ai pas grand chose à rajouter car je ne veux pas polémiquer aujourd'hui.

Si je m'en prends à Pierre, Paul ou Jacques, je n'ai pas peur de m'en prendre aussi à Christian et à son camion de grosses légumes et de vertes morues.

Simplement, aujourd'hui, je suis en deuil et je fais preuve de modestie et de compassion parce que je suis triste et ce nonobstant le 19 septembre où j'ai annoncé, la prophétie qui sera pire que Julien Courbet, annonçant le diable, en personne, allant chercher jusqu'en dans les chiottes, le papier sans cul qui a laissé sur l'asphalte le jeune du 17 octobre 1990 !

Marc-Claude de Portebane

(Photo : Le présumé champs où a fuit le présumé assassin du jeune Florian Heugas, assassiné comme cela, gratuitement, gratuitement, mais lâchement gratuit)

 

La pensée du jour pour l'assassiné Florian Heugas

déjà 3 mois que tu nous as quitté : '( ... Cela fait 3 mois qu'on ne cesse de penser à toi jour et nuit Cela fait 3 mois qu'on te pleure Cela fait 3 mois qu'on continue à vivre pour toi Cela fait 3 mois que tu nous manques énormément On ne sait plus quoi faire sans toi, on se sent tellement perdues : '( Comment faire pour ne plus souffrir de ton absence ? cela nous est impossible, tu resteras toujours mon grand frère d'amour, et tu resteras pour toujours mon chéri, celui qui ma rendue la plus heureuse des filles ! Comment faire pour ne pas craquer ? cela nous est aussi impossible, on pense à toi tout les jours, on arrive à tenir le coup quand on est entourée de personnes qui savent nous remonter le moral mais toutes seules les soirs, enfermées dans nos chambres, cela nous est impossible de ne pas craquer ! On y arrive pas... Pourtant on aimerai tant y arriver pour ne pas te décevoir mais on essaie de rester fortes chaque jours pour toi. La souffrance est toujours là, cela fait peut-être 3 mois que tu es parti mais tu nous manques toujours autant. On t'aime toujours autant, on ne t'oublieras jamais ! Tu resteras toujours notre Gagas d'amour, notre fils, notre petit-fils, mon petit-ami, notre frère, notre neveu, notre cousin, notre beau-fils, tu resteras pour toujours jusqu'à notre dernier souffle FLORIAN HEUGAS celui qui nous donnait tant d'amour, celui qu'on aimait tant, celui qui nous faisait toujours rire, celui qui nous manques tellement aujourd'hui... Le temps passe, les jours sont de plus en plus douloureux à supporter, mais rien ne s'efface : '( (Paroles de la chanson "Espoir éternel" ré écrite par moi ta soeur ) Je me souviens de ta bouche, de tes mains qui me touchent, je l'oublierai jamais... Tout ses petits mots à l'oreille, tes phrases sans pareil, tu me manques tu sais... Mais je saurais rester forte, je te fais la promesse de ne pas refermer la porte... Et si tu revenais, je jouerais pour toi, cette mélodie qui me rappelle .. Que tu m'aimais, que tu reviendras. Où que tu sois, je t'oublierai pas, même si t'es loin, tu resteras toujours en moi ! Un jour je sais, qu'on se retrouvera, dans une autre vie on se rejoindra. Tu savais me faire rire, garder le meilleur du pire, sans jamais succomber... Et tu fredonnais même, en me disant je t'aime, combien je comptais Mais un jour sans prévenir, tu n'es pas rentré, et sans jamais revenir... Pourtant j'ai tout essayé, pour te retrouver en attendant un appel Qui me dirai que tu vas bien et que je t'ai manqué... Si seulement, tu pouvais revenir, j'ai besoin de toi, et que deviendra mon avenir si tu n'es pas là ? Je voudrais tant revoir ton sourire rempli de joie, car moi je t'aimais à en mourir... Où que tu sois, je t'oublierai pas, même si t'es loin, tu resteras toujours en moi ! Un jour je sais, qu'on se retrouvera, dans une autre vie on se rejoindra... On te le crie haut et fort combien nous t'aimons démesurément et combien tu nous manques.

Audrey et Laetitia

(source : le blog dédié à Florian Heugas sur skyrock)

Assassinat du jeune Florian Heugas :

Le billet relatif à l'inefficacité de Gilbert Collard concernant la pétition "Halte aux violences routières liées à l'alcool" a été retiré à la demande de la maman du jeune Florian Heugas. Dont acte !

Pétition de l'Idiot provincial contre les violences routières liées à l'alcool

Pour un nouveau cap !

Notre pétition partie sur les chapeaux de roue semble bel et bien stagner faute de relais multiples mais aussi parce que nous avons a faire à des gens qui cultivent l'égocentrisme comme d'autres des légumes.

Pour redonner un nouvel élan à cette pétition qui, je vous le rappelle, doit atteindre les 10 000 signatures pour être crédible, l'équipe de l'Idiot provincial a décidé de mettre le "paquet" et de prendre pour conseil le célèbre et efficace avocat clermontois, le bâtonnier Gilles-Jean Portejoie ainsi que cinq autres avocats parisiens spécialistes des violences routières.

La pétition sera désormais ouverte à d'autres victimes des violences routières liées à l'alcool et étendue sur le plan national de façon à la médiatiser le plus possible.

D'ores et déjà, plusieurs chaînes de télévision et de radio nous ont contacté pour avoir plus d'infos sur la toute nouvelle association que nous sommes en train de crééer.

Je vous avais promis que nous nous structurerions. J'ai tenu parole et je remercie les 658 personnes qui ont bien voulu répondre à notre invitation pour la manifestation de la vérité et non de l'oubli.

Nonobstant les rancoeurs des uns et l'égocentrisme des autres, il n'est pas un jour sans que je n'ai eu une seule pensée pour cette histoire du jeune Florian.

Je n'ai donc pas de leçons à recevoir car si TOUT le monde faisait comme moi, les choses bougeraient plus au lieu de stagner comme elles le sont actuellement.

Marc-Claude de Portebane

(Photo : feu Florian)

Assassinat de Florian Heugas : après

Le 3 juillet 2009, le jeune Florian Heugas aux manettes de son scooter et âgé de 19 ans, a été fauché sur la route de Charmeil à Vendat, par un vendeur de voitures complètement ivre qui a pris la fuite à travers les champs de Vendat.

Feux purificateurs ! Message à lisse et à ses potes de chez Yoyo-Vichy plage (I)

Avant que le cataclysme ne se précipite sur toute la région de Vichy, le ciel s'était brusquement couvert en cette fin juin 2009.

Les nouveaux Khmers rouges débarquent à Vichy : ici votre serviteur, le camarade Marc-Claude "Le ver du poireau, si redoutable par saison sèche, doit être efficacement combattu par un traitement radical..."

Le début de l'offensive automnale semblait si loin, tellement loin, que rien ne semblait l'y préparer, rien n'avait été prévu pour se mettre à couvert et pourtant, que de flots allaient percuter la raison.

Cette trahison de la raison semblait ne pas retenir l'attention de ceux qui buvaient l'apéro chez Yoyo-Vichy-plage, à quelques pas de Vichy, sur les berges de Bellerive-sur-Allier, la vitrine de l'Allier moins Vichy.

La "vigilance révolutionnaire" s'évaporant dans les embruns du Pastis et du Whisky surfant sur les vagues du restau de chez Yoyo-Vichy plage, on allait faire la place à la névrose pour une fois, collective, une fois n'est pas coutume dans les us et les costumes que nous, les idiots, ne savont pas, encore, très bien tailler car la taille nécessite un certain savoir-faire et n'oublions pas cette citation en provenance des idiots de la Lozère, en cette Sainte-Nadège qui devrait être inscrite sur le fronton des écoles de Busset, de Charmeil et de Vendat : "Lune pâle le soir ou le matin fait tomber de l'eau de la nue" !

Pour les amoureux du potager, à l'image de l'empereur déchu de Chine Po Yi qui cultivait ses poireaux sous l'air Mao, en cette période de "vigilance révolutionnaire", je vais leur donner, moi qui ne suis ni le conseilleur, ni le payeur en bon monarcho-communiste, un bon truc, ouais, une bonne recommandation de jardinier vert et rouge, tantôt vert et brun, tantôt rouge et brune, si vous le voulez, en cette Saint-Nadège où la lune pâle le soir ou le matin fait tomber de l'eau de la nue.

Le ver du poireau, si redoutable par saison sèche, peut être efficacement combattu si avant le repiquage vous pulvérisez tous les quinze jours avec une solution d'eau javellisée à la proportion de 2 cl pour 1 litre d'eau. Attention, après repiquage et lorsque les plants ont bien repris, versez dans le coeur du poireau quelques gouttes d'eau javellisée (40 cl pour 60 cl d'eau).

Une fois ce petit mélange d'agronome en herbe réalisé, il suffit de pulvériser comme précédemment.

Car pour pulvériser la vérité, je sais le faire. Il faut savoir doser, c'est tout !

Préparer lentement, doser à petites doses, distiller ensuite et non avant !

Point de trop en rajouter dans le condensé pour faire éclater la vérité sur l'assassinat de ce jeune Florian Heugas, assassiné sur la départementale 27 reliant la commune de Charmeil à Vendat.

Ne comptez pas sur moi pour en rajouter, je me conformerais à la stricte vérité.

"Aime la vérité, mais pardonne à l'erreur." disait si bien Voltaire mais qu'avons-nous à pardonner dans cette histoire d'assassinat d'un jeune innocent de 19 ans fauché comme les blés pas assez mûrs, en ce début juillet 2009 ?

Moi, je ne pardonne pas l'erreur et encore moins la lâcheté !

Si j'ai plusieurs comptes à régler avec cette pourriture de Voltaire qui a contribué à anéantir les valeurs de notre pays en distillant son insupportable venin, je ne suis pas là pour répandre mon diffuseur de bonnes nouvelles que n'importe quel gogo serait à même de trouver dans tel ou tel support virtuel qui n'est pas le mien et je m'en fiche totalement !

Je n'oblige personne à venir visiter mon site mais je constate que plus de 5 000 personnes sont venues, me rendre visite, en un peu moins de 2 mois, histoire de soupeser mon "aura" auprès des masses populaires.

Je reçois des mails de soutien du monde entier, j'ai lancé une pétition nationale contre les violences routières liées à l'alcool, (une première en France), j'ai eu le soutien de plus de 1 200 personnes en moins de trois semaines et je reste modeste comme le furent mes ancêtres, fidèles soldats du roi, fidèles défenseurs de la petite noblesse rurale, et je rends ici hommage à mon fidèle ami, Pierre-Yves Lorgeoux, l'inconditionnel breton qui n'a jamais renié sa Bretagne natale, Pierre-Yves Lorgeoux, le chef de cuisine du Sofitel de Vichy.

Rejetés par l'ignoble bourgeoisie enjuivée des bobos de Versailles, mes ancêtres et moi, (qui suis le dernier de ma lignée, sans aucune descendance), nous avons, (grâce à l'aide de Dieu), toujours suivi le droit chemin qui s'ouvrait devant nous, en pulvérisant les assassins de tous chemins et non, sans dignité !

Nous avons été de tous les combats pour notre pays, nous avons été saigné, nos familles ont été décimées, pour rien, pour faire la place à un nouvel élan.

De ce nouvel élan est né un révolutionnaire fidèle à Pol, pire que que Fouché, qui rendra coup pour coup, à chaque coup donné, deux coup rendus !

C'est ainsi que je vais vous raconter prochainement toute la vérité sur la mort de ce jeune homme, de ce jeune innocent de la route, Florian Heugas, assassiné comme ça, gratuitement, au nom de rien !

Au nom de rien, je vais mettre ma puissance de frappe que Dieu a instrumentalisé, certes ! 

Et je vais reprendre l'autre citation de mon pote de la fac de droit, qui est actuellement le dirigeant d'un pays industrialisé redoutable, qui lançait lors d'une récente réception réuiniotite ambasssadrice : "Je vous présente le restant de la colère de Dieu : l'Idiot provincial de France" !

Avec les feux purificateurs, le "restant de la colère de Dieu", l'Idiot provincial est intensément introspectif. 

L'objectif du "restant de la colère de Dieu" n'est pas d'améliorer la société ni d'assurer la rédemption de son prochain mais d'assurer le perfectionnement de soi, au sens nihiliste d'anéantissement de l'individu au service d'une seule cause, d'un seul peuple, d'une seule nation !

L'affaire Heugas éclatera en toute simplicité !

Nous devons pulvériser les mauvais poireaux, nous devons éradiquer les parasites, nous devons les empêcher de fuir car nous les traquerons sans pitié en bon jardinier !

Marc-Claude de Portebane

Assassinat de Florian Heugas : la pensée du jour par sa soeur


Les jours passent mais rien ne s'efface, les jours sont de plus en plus durs à vivre sans toi, comment voulez-vous qu'on arrive à s'en remettre alors qu'on nous a enlevé l'être le plus cher pour nous, celui qui nous donnait tant d' amour, comment combler ce vide ??
Cela nous est impossible à moi et à la famille, on se remettra jamais de ton départ tu étais trop important pour nous, tu étais plus qu'un frère pour moi, je t'aimais tellement , et je t'aimerais toute ma vie, on a tellement partagé de choses ensemble...
Cela me brise le coeur de ne plus pouvoir te voir, te toucher, me taper des fous rires avec toi, ne plus écouter ta si jolie voix, ne plus me confier à toi, ne plus t'embêter pour rien, tout ça me manque, je me sens si seule à présent !!

Je me pose toujours la même question, pourquoi toi ce jour là ? pourquoi toi cette victime ? pourquoi tu es parti si vite ? j'ai trouvé qu'une seule réponse à mes questions, tu es parti, tu n'a pas survécu à cet accident à cause d'un pauvre type irresponsable, qui avait bu et qui t'a tué et qui t'a laissé sans vie !
Si tu savais combien nous avons la haine contre ce chauffard ! c'est impardonnable !
Et dire qu'il est toujours en liberté en attendant le jugement pendant que nous, on te pleure chaque jour, c'est vraiment dégueulasse ce qu'il nous arrive !

Si j'avais su que dieu allait t'enlever si vite et si brutalement à nous, j'aurai tellement aimé te dire plus je t'aime, et j'aurai voulu pouvoir profiter de toi... Mais maintenant c'est trop tard : '( tant de regret : '( mais je sais une chose c'est que peut être on se retrouvera dans une autre vie et là je te promets c'est que je te laisserai plus jamais partir loin de moi, je te retiendrai...
Tu me manques tant frangin c'est trop dur sans toi :' (

Il n' y a pas si longtemps je suis retournée te voir, au cimetière, quand je me retrouve face à toi, je ne peux pas me retenir de pleurer, ça fais si mal de savoir que maintenant je vais être obligée de venir te voir ici pour te parler et te regarder : '(

Je me dis trop de choses dans ma tête, ton anniversaire qui approche et ça va être un jour horrible pour nous tous pff ça me dégoute de repenser à tout ça , t'avais tout pour être heureux, tu étais posé avec Audrey, tu avais un travail, tu allais avoir 19 ans !
19ans ! mais c'est trop jeune pour partir putain ! c'est trop injuste

On t'a fais des promesses frangin, et on les tiendra ça crois moi, j'espère que tu vois combien nous nous battons ! combien nous restons forts et pourtant je te cache pas que j'ai envie de pleurer tout les jours parce que je ne cesse de penser à toi... Mais je me retiens pour ne pas te décevoir, car je sais que tu n'aimerais pas me voir comme ça !!
J'espère aussi que tu vois combien nous t'aimons , j'espère que tu veilles sur nous frangin

Je ne t'ai jamais dit adieu car je n'aime pas ce mot là ! j'ai préféré te dire un au revoir car je sais qu'on se retrouvera un jour

je t'aime mon frangin d'amour, ta petite soeur qui ne cesse de penser à toi <3

Laetitia

(source : blog en hommage à Florian Heugas sur skyrock)

(Photo : Florian Heugas avec sa grand-mère)

Assassinat de Florian Heugas : au menu de l'Idiot provincial

- A déguster les futures révélations de l'Idiot provincial qui permettront de faire toute la lumière sur cette affaire

- A goûter, sans modération, la pétition "Halte aux violences routières liées à l'alcool" lancée par l'Idiot provincial le 16 août 2009, mise en ligne le 18 août, et qui a déjà recueilli plus de 1 200 signatures : nous en visons plus de 10 000. 

 

Assassinat de Florian Heugas : le commentaire du jour

punkette826

Posté le vendredi 11 septembre 2009 08:16

signé; comme pour ma Princesse de 11 ans que ces meurtriers de la route finissent a vie en prison.
si ca ne vous derange pas je mettrais un article sur l'association Cheyenne.
je fais partie aus d'un collectif et le 16 mai nous avons fait une marche silencieuse à Paris, nous allons recommencer tous les 16 mai pour que ce jour soit reconnu national pour nos victimes
je vous embrasse très fort
maman de Cheyenne
à nos Anges d'Amour je leurs envoient des milliards de bisous la haut dans le grand paradis

(source : commentaires, blog dédié à Florian Heugas)

Florian âgé de 19 ans (au centre avec son frère et sa soeur) assassiné le 2 juillet 2009 sur la RD 27, à 5 h du matin, entre Charmeil et Vendat par un vendeur de chez ABCIS Peugeot de Charmeil qui était complètement ivre au volant de Crossover Peugeot prêté par son employeur, le garage ABCIS Peugeot de Charmeil dans l'Allier. Le scooter de Florian a été pulvérisé à 100 m du point d'impact. Précision absolument dégueulasse et indigne de la race humaine : le chauffard a pris la fuite à travers les champs de Vendat, abandonnant ainsi le jeune Florian, à l'agonie et à son triste sort puisqu'il décèdera le lendemain au centre hospitalier de Vichy !

Jusque dans les chiottes : Halte aux violences routières, In memoriam Florian Heugas !

In memoriam Florian Heugas ! La justice devrait traquer jusque "dans les chiottes", pour reprendre Poutine, les assassins de la route en état d'ivresse et les récidivistes !

Pas de pitié pour ces "fumiers" de la route !

Vos commentaires sont les bienvenus

Assassinat de Florian Heugas : la détresse de sa maman sur le blog dédié à son fils

2 mois. 2 mois que tu n'es plus là.
2 mois que ça fait mal, que je vis, je travaille, je souris, j'arrive même à rire de temps en temps mais il y a toujours ce mal, cette déchirure, un truc bizarre...
2 mois que je vais au cimetière, 2 ou 3 fois par semaine. Quand je suis avec tes soeurs ou ton beau papa, nous arrosons les plantes, j'ai l'impression d'être ailleurs, comme dans un film. L'autre semaine, Marie et Fanny arrosaient les fleurs chacune d'un côté de la tombe et là j'ai pensé à faire une photo. Et il y a des jours où j'arrive à venir seule, je m'assoies, je regarde ta photo, je comprends pas... je pleure, j'ai de la colère, de la haine... c'est pas possible !
J'ai le manque de toi, plus te voir, te parler, te toucher, ton sourire, tes super grimaces. Quand j'allais te chercher à St-Yorre, dans la voiture à faire le con, danser, chanter, me parler de ta semaine...Audrey...Valentin...le boulot avec Bebert...
Toute cette joie de vivre, tout les projets que tu avais et toujours à me dire:
T'inquiète pas maman, aie confiance !
Tout allait si bien, tu étais tellement heureux, le mercredi soir, tu as appelé à la maison à 21 heures...maman, maman, samedi on a rendez-vous avec le propriétaire de l'appart' pour signer les papiers. (j'avais envie de t'engueuler, je m'étais endormie sur le canapé, mais tu étais tellement heureux) et après je t'emmènerais à mon nouveau travail, voir mon nouveau patron? J'attaque le boulot le 20 juillet !
Je m'imaginais déjà passer des dimanche à Vichy.
Comment faire, comment vivre avec ce manque?
Les journées passent. Le soir, je me dis: une de plus sans toi et combien encore ?
J'ai décidé de me battre pour que tu ne sois pas mort pour rien, que cette pétition fasse bouger les choses, que les gens prennent conscience que quand on s'alcoolise, on ne touche pas à la voiture, on ne prend pas le volant.

Ta maman

Collectif "Justice sur la route" : comment nous allons "terorriser" les auteurs des violences routières

Collectif "Justice sur la route" représenté par Me Gilbert Collard : les parents des malheureuses victimes s'organisent

Le 11 décembre 2008, Guy MARTORELL n’est pas rentré de sa balade… Deux mois à peine après l’avoir fauché et abandonné agonisant sur un talus, le chauffard était en liberté. Il conduisait trop vite, sans permis ni assurance, et sous l’emprise de stupéfiant.
Les proches et amis de la victime se sont réunis dans un collectif initialement nommé « JUSTICE POUR GUY » qui s’est ensuite élargi pour devenir « JUSTICE SUR LA ROUTE » après leur rencontre avec la famille de Florian HEUGAS, 18 ans, tué par un individu ivre qui a pris la fuite. La peine maximum qu’ils encourent pour avoir détruit la vie d’un être humain et celles de sa famille est de 5 ans d’emprisonnement dont, en réalité, ils peuvent espérer n’en faire que la moitié.

TROUVEZ-VOUS CA JUSTE ?

Depuis des mois, de plus en plus d’articles de presse ou de reportages télévisés se font l’écho de comportements à risque : conduite avec prise d’alcool ou de drogue, vitesses excessives et prises de risques, mépris du code de la route… Ce qu’ils ont qualifié de "violence routière" en est venu à être tellement banalisé qu’on en oublie les drames et le coût en vie humaine qu’elle engendre.
Face à cette délinquance routière, il serait peut-être temps de trouver de nouvelles règles et de prendre de nouvelles sanctions, en adéquation avec la gravité des faits. Il n’est pas admissible en effet que cette engeance moderne que sont les "voyous de la route" comparaisse au même titre que le conducteur malheureux qui a causé un accident mortel. 

Me Gilbert COLLARD a accepté de représenter et de soutenir l'action de "Justice sur la route".

N'hésitez pas à rejoindre cette association en contactant : contact@justicesurlaroute.fr

Alcool chez ABCIS Peugeot ? Grégory MEILHAUD, responsable Marketing/Qualité au sein d'ABCIS Centre, se tait ?

Grégory MEILHAUD, titulaire d'un master obtenu à l'ESC de Saint-Etienne, est responsable Marketing/Qualité au sein d'ABCIS Centre mais n'a pas encore répondu à notre petite question, qui ne le concerne peut-être pas directement, puisqu'il ne semble pas savoir ce qui se passe à la concession ABCIS Peugeot de Charmeil/Vichy dans l'Allier (que pensez-vous de la consommation d'alcool au sein du groupe ABCIS-Peugeot ?).

Peut-être que le responsable marketing Grégory MEILHAUD, qui s'occupe du déploiement des plans de communication au sein du groupe ABCIS Centre secteur Automobile - Moto ne sait pas qu'un vendeur (de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil) complètement ivre, au volant d'un Crossover 3008 propriété de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil et attribué par Christophe Mourot - le dirlo du garage -, a tué accidentellement, sur la RD 27 qui relie Charmeil à Vendat, à 5 h du matin, le jeune apprenti boulanger Florian Heugas qui allait, aux manettes de son scooter de marque "Yamaha" et non Peugeot, pétrir le pain de la journée pour les clients du Fournil de Vendat !

Peut-être que le responsable marketing Grégory MEILHAUD, qui s'occupe du déploiement des plans de communication au sein du groupe ABCIS Centre secteur Automobile - Moto ne sait pas qu'un vendeur (de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil) complètement ivre, au volant d'un Crossover 3008 propriété de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil et attribué par Christophe Mourot - le dirlo du garage -, a tué accidentellement, sur la RD 27 qui relie Charmeil à Vendat, à 5 h du matin, le jeune apprenti boulanger Florian Heugas, âgé de 19 ans, qui a été projeté à 100m du point d'impact !

Peut-être que le responsable marketing Grégory MEILHAUD, qui s'occupe du déploiement des plans de communication au sein du groupe ABCIS Centre secteur Automobile - Moto ne sait pas qu'un vendeur (de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil) complètement ivre, au volant d'un Crossover 3008 propriété de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil et attribué par Christophe Mourot - le dirlo du garage -, a tué accidentellement, sur la RD 27 qui relie Charmeil à Vendat, à 5 h du matin, le jeune apprenti boulanger Florian Heugas, en ne lui prêtant pas assistance comme il se doit chez tout conducteur qui a le sens de l'honneur avec son papier rose dans son portefeuille !

Peut-être que le responsable marketing Grégory MEILHAUD, qui s'occupe du déploiement des plans de communication au sein du groupe ABCIS Centre secteur Automobile - Moto ne sait pas qu'un vendeur (de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil) complètement ivre, au volant d'un Crossover 3008 propriété de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil et attribué par Christophe Mourot - le dirlo du garage -, a tué accidentellement, sur la RD 27 qui relie Charmeil à Vendat, à 5 h du matin, le jeune apprenti boulanger Florian Heugas, en prenant la fuite et en se sauvant à travers champs en abandonnant à son triste sort un jeune homme d'honneur qui avait des potes de partout !

Peut-être que le responsable marketing Grégory MEILHAUD, qui s'occupe du déploiement des plans de communication au sein du groupe ABCIS Centre secteur Automobile - Moto ne sait pas qu'un vendeur (de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil) complètement ivre, au volant d'un Crossover 3008 propriété de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil et attribué par Christophe Mourot - le dirlo du garage -, a tué accidentellement, sur la RD 27 qui relie Charmeil à Vendat, à 5 h du matin, le jeune apprenti boulanger Florian Heugas, en prenant la fuite et en se sauvant à travers champs en abandonnant à son triste sort un jeune homme d'honneur estimé de toutes ses petites copines et tous ses petits copains !

Peut-être que le responsable marketing Grégory MEILHAUD, qui s'occupe du déploiement des plans de communication au sein du groupe ABCIS Centre secteur Automobile - Moto ne sait pas qu'un vendeur (de la concession ABCIS Peugeot) complètement ivre, au volant d'un Crossover 3008 propriété de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil et attribué par Christophe Mourot - le dirlo du garage -, a tué accidentellement, sur la RD 27 qui relie Charmeil à Vendat, à 5 h du matin, le jeune apprenti boulanger Florian Heugas, en prenant la fuite et en se sauvant à travers champs en abandonnant à son triste sort un jeune homme d'honneur !!

Assassinat de Florian Heugas : conjuguons nos talents !

Pour que ma pétition contre les violences routières devienne la première du genre en France, pour qu'elle puisse obtenir le maximum d'impact, je vous demande de vous investir, pleinement, dans cette action collective salutaire pour l'ensemble de nos concitoyens qui vivent au quotidien les injustices de la route.

Pour que nous soyions puissants, vous devez consacrer un minimum d'une heure par jour, de réflexion et d'action pour que notre oeuvre soit suivie de succès, pleine et entière.

Nous devons faire évoluer les lois vers plus de répression, vers plus de féroce répression pour terroriser les terroristes de la route qui conduisent en état d'ivresse permanente.

Nous devons éradiquer, définitivement, cette violence routière qui coûte cher à la société, nous devons lancer un signal fort au corps législatif et peser de tout notre "poids" pour que les projets de loi viennent compléter l'arsenal répressif qui n'en est qu'à son balbutiement.

Nous trouverons bien un député qui portera sur ses frêles épaules le poids de notre pétition nationale qui, je vous le répète, doit obtenir un minimum de 10 000 signatures pour être crédible.

Je demande aux autres pétitionnaires de se rassembler sous ma bannière et celle de la famille du jeune Florian Heugas assassiné de façon inacceptable et je veux bien joindre toutes les pétitions et leurs signatures, circulant sur le net ou ailleurs, à la mienne.

De ce fait, ce n'est pas 10 000 signatures que nous devrons obtenir mais le taux record? rarement vu, de 100 0000 signatures.

Qu'est ce que c'est que 100 000 signatures ? Rien, par rapport aux souffrances supportées par les familles, les proches, les amis des victimes qui devront supporter toute leur vie l'image de leur chair réduite à néant, tout ça, pour rien, gratuitement !

Pour être efficaces, nous devons être extrêmement rigoristes et faire preuve d'imagination.

Je vais mettre en place, bientôt, une stratégie d'ensemble.

Je vous la communiquerais par mail aux signataires.

Nous serons encore et encore les plus forts !

Merci à tous les signataires !

Marc-Claude de Portebane

PS : vos suggestions sont les bienvenues dans vos commentaires

 

Lire la suite

Peugeot ABCIS à charmeil : l'orage gronde

La réponse viendra en écoutant la virulence toute mesurée de Jerry Lee Lewis avec : "Me and Bobby McGee"

Assassinat de Florian Heugas : comment devons-nous nous organiser ?

La réaction nationale et internationale unanime qui prévaut après l'assassinat du jeune Florian Heugas sur la RD 27 entre Charmeil et Vendat dans l'Allier doit nous interpeller pour que plus jamais nous n'ayons à revivre cela. Pour qu'effectivement il y ait une prise de conscience collective, il faut pouvoir ne compter que sur nos propres forces pour faire avancer le débat.

Pour que ce débat puisse avancer, nous devons nous entourer de spécialistes connaissant bien tous les rouages de ces violences routières liées à l'alcool et pour que nous puissions être efficaces de manière optimale, nous devons mettre en commun nos initiatives individuelles et non pas, tirer la couverture à soi, chacun de son côté, pour essayer, qui, de son côté sur Paris, qui, de son côté à Montpellier, qui, de son côté en Nouvelle Calédonie espèrera faire quelque chose de positif pour l'ensemble de la société.

Pour que nous puissions coordonner nos points de vue et nos actions, je vous propose une réflexion généraliste en vue de la création d'états généraux à Vichy sur ce thème qui intéresse des milliers de parents, de proches, d'amis de victimes.

Je pose une condition au début de cette réflexion d'ordre national :

- la non participation à nos futurs congrès d'hommes politiques locaux, régionaux ou nationaux (et surtout incapables) qui seraient tentés de récupérer notre cause en la parasitant

 

Lire la suite

Du pain sur la planche pour Dominique Le Bas de Bouclans, le nouveau procureur de Cusset

Dominique Le Bas de Bouclans, un magistrat fort apprécié, qui était en poste à Riom, vient d'être nommé procureur de la République au TGI de Cusset. Il a pris ses fonctions mardi 1er septembre 2009. 

Parmi ses dossiers qu'il devrait travailler avec assiduité : la scandaleuse affaire du jeune apprenti de Busset, Florian Heugas, âgé de 19 ans, sur la RD 27, entre Charmeil et Vendat assasiné par un chauffard, commercial chez ABCIS Peugeot à Charmeil, complètement ivre qui l'a renversé le 2 juillet 2009 au volant de son Crossover, un véhicule prêté par son patron, le garage ABCIS Peugeot de Charmeil et qui a pris la fuite honteusement et à pied à travers champs.

Le vendeur de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil revenait d'une nuit copieusement arrosée au Ricard, au whisky, au pinard.

Pétition de l'Idiot provincial : le commentaire du jour

Relevé dans la pétition lancée sur le web par l'Idiot provincial contre les violences routières liées à l'alcool :

"Afin que tous les chauffards assassins reposent en prison et non pas au cimetière comme leurs victimes !" par Agnès de Clermont-Ferrand

Assassinat de Florian Heugas : il y a deux mois, à 4 h 55 du matin

Le matin, il s'est levé de très bonne heure pour aller travailler à sa boulangerie de Vendat en conduisant son scooter.

A 4 h 55, un commercial de chez ABCIS Peugeot à Charmeil, complètement ivre, l'a violemment percuté sur la RD 27 entre Charmeil et Vendat.

Le lendemain, le 3 juillet 2009, il décèdera des suites de ses blessures au centre hospitalier de Vichy.

Deux mois après, le 3 septembre 2009, nous faisons bloc pour dire "Halte aux violences routières"

 

Les garages Peugeot ont-ils le droit de mettre à la disposition de leurs employés de l'alcool ?

Merci d'apporter votre vote à notre Sondage Non Stop, situé à gauche de la page d'accueil de l'Idiot provincial, en répondant soit par non, soit par oui, au thème suivant : "Les garages Peugeot ont-ils le droit de mettre à la disposition de leurs employés de l'alcool ?"

Merci

Pour que justice soit faite, toutes nos condoléances à la famille et au proche du jeune Florian Heugas

La rédaction de l'Idiot provincial adresse toutes ses condoléances à la famille et aux proches du jeune Florian Heugas, (ici, lorsqu'il était jeune en compagnie de ses soeurs - photos publiées avec accord parental -)

Le jeune apprenti boulanger et innocent Florian Heugas, (âgé de 19 ans), assassiné début juillet 2009 par un chauffard ivre (au volant d'un Crossover Peugeot 3008 propriété du garage ABCIS Peugeot de Charmeil), sur la RD 27 entre Charmeil et Vendat dans l'Allier.

Merci d'apporter votre soutien (amical et psychologique) à la famille et aux proches horriblement traumatisés par la mort de leur fils, frère, copain, ami, camarade : le jeune innocent Florian Heugas, en mettant un p'tit commentaire très sympa pour les réconforter dans leur chagrin et leur peine suite à cette "tuerie" de la route intolérable et inadmissible...

 

In memoriam ! Le jeune Florian Heugas dans notre coeur (photo I)

Madame, Monsieur

Demain, il sera trop tard, ce sera peut-être au tour de votre fils d'être la victime innocente des violences routières liées à l'alcool !

POUR QUE CELA NE SE REPRODUISE PLUS JAMAIS, je vous invite à signer MASSIVEMENT la pétition de l'Idiot provincial pour que cessent absolument ces assassinats inadmissibles et intolérables de nos enfants victimes de chauffards ivres, inconscients quand ils tuent mais, conscients du danger qu'ils représentent lorsqu'ils prennent le volant de leurs véhicules transformés en bolides qui réduisent en bouillie nos espérances !

 

Adresse de la pétition

www.petitionduweb.com/Halte_aux_violences_routieres_liees_a_lalcool_-4687.html

 

 

Lire la suite

Assassinat de Florian Heugas : la "recette" épouvantable pour écrabouiller un jeune homme de 19 ans (Acte I)

Le scandale qui secoue actuellement la région de Vichy ne va pas tarder à prendre des proportions nationales et internationales.

Je vous ai raconté ce matin comment est perçu, chez certaines personnes que j'ai rencontrées dernièrement, oui comment est mal, oui, assez mal perçu cet accident de la circulation qui a coûté quand même la vie à un jeune apprenti boulanger de 19 ans, Florian Heugas, qui ne demandait rien à personne, entre Charmeil et Vendat dans l'Allier en juillet 2009.

Chez ces braves gens omnibulés par le parcours d'un de leurs semblables, ce monstrueux accident semble ne pas les perturber, il est vrai, tout comme il est vraisemblable qu'il ne faudrait surtout pas trop "accabler" ce "pauvre" chauffard, pardon ce "pauvre" chauffeur (présumé innocent, comme le veut la loi) du Peugeot Crossover 3OO8 que son patron, Christophe Mourot, le directeur de la concession ABCIS Peugeot de Charmeil lui a prêté pour commettre, malheureusement, l'irréparable, l'inacceptable, le scandale !

Moi, je ne suis pas avocat et je ne suis pas l'avocat d'une cause qui n'est pas la mienne ! Je ne suis pas "l'avocat" du diable, je ne suis pas, non plus, un "justicier" si cher à Ducros, qui veut faire "la justice", je ne suis pas "l'avocat" des causes perdues d'avance, je ne porte pas le titre "d'avocat" général dont on voudrait m'affubler, je ne suis pas "l'avocat" de la science, je ne suis pas "l'avocat" de la science impure, je ne suis pas "l'avocat" de l'apôtre Pierre, Paul, Jacques ou de son prophète Isaac et je ne suis pas non plus "l'avocat" de la Cour, car si je me souviens bien, "La gloire d'un bon avocat consiste à gagner de mauvais procès" (Balzac) donc voilà pourquoi je ne serais pas, pour l'instant, un avocat plaidant la juste cause, sauf à reprendre mes études d'éternel étudiant (ce que je pourrais bien faire prochainement en allant user mes culottes sur les bancs de la fac de droit et de science politique de Clermont-Ferrand ou de Lyon).

J'écris avec ou sans talent comme d'autres vont réparer leur horloge à remonter le temps, j'écris parce que l'on pense que j'ai plutôt du talent, mais moi, je m'en fiche bien du talent, je ne suis pas talentueux, certes, mais j'enfonce "le clou" et je dis la vérité, je dis la vérité telle que je la ressens et cela m'a toujours valu une réputation sulfureuse qu'il n'est pas aisé de gérer, hier feu à bout portant mon journal satirique "Le Père Léon", aujourd'hui "l'Idiot provincial", hier parce que j'étais un con, aujourd'hui parce que je suis un idiot et que c'est une question de propreté comme aurait pu le claironner le majestueux Jules Renard, il faut changer de journal comme on change de papier !

Moi, je dis la vérité parce que les autres intelligents de bazar sont incapables de dénoncer cette vérité qui pue par peur, par représaille, par peur des représailles parce qu'ils ont le trouillomètre à zéro, le boulomètre à plus que zéro, moi, je n'ai pas peur de crier de crier sur les toits que cette vomissure de journal "Libération" est un torchon, je n'ai pas peur de dire qu'un minou noir est un minet noir, qu'un fuyard bourré comme un coing est un fugitif bourré comme un coing, qu'un Crossover de couleur noir est un Peugeot de couleur noir, qu'une bouteille de Ricard n'est pas une bouteille de Pastis, qu'un assassin d'un jeune homme innocent est un assassin d'un jeune homme innocent, qu'un noctambule des boîtes de nuit est un noctambule des boîtes de nuit, qu'un titubaniste de la nuit est un titubaniste de cabaret, qu'un lâche est un lâche et pour paraphaser, notre illustre Diderot et ses vérités, que dis-je, d'assener que si "l'indifférence fait les sages, l'insensibilité fait les monstres" !

Je ne suis pas "l'avocat" des puissants, je suis et je serais toujours un polémiste, avec ou sans talent, qui taillera la roche avec ses mains nues pour extirper la vérité et puisque je n'ai pas de talent, je vais montrer aux gentlemen d'opérette qui se servent d'une pincée de sucre et qui nous entourent, ce que je représente !

Pour l'instant, en 6 semaines, depuis la création de mon journal "l'Idiot provincial", mon compteur affiche 3415 visites et ce n'est qu'un début, je vais montrer que dans un an, j'arriverais à 30 000 connections, dans deux ans à 60 000 connections, dans trois ans à 100 000 connections, puisque la mode aujourd'hui, c'est le virtuel et d'un côté, je préfère être au piano devant mon ordi et son écran noir à quatre sous que d'avoir les fesses écrabouillées loin de mon scooter projeté à 100 m du point de choc initial !

Je préfère être le "metteur en scène" de ma perpétuelle mise en scène que le "comédien" sans comédie qui va galoper, que dis-je, qui va se la filer à travers doigts et à travers champs pour fuir ses responsabilités tout en regardant de loin, en titubant, les forces de notre gendarmerie nationale faire courageusement ses constatations de bon usage, je ne suis pas le "clown" du zoo du coin, au nez rouge, qui va sentir la rosée de notre campagne bourbonnaise pendant que les sapeurs pompiers ramassent à la petite cuillère la boucherie du quotidien, je ne reste pas "tapi", comme Bernard sans son tapis, en observant le bon déroulement des opérations menées, de main de maître, par les services de secours qui sont en train de s'affairer sur un futur cadavre d'un jeune homme de bonne famille totalement innocent en état de mort cérébrale gisant sur le sol où le commandante ne va pas tarder à débouler, Zorro est arrivé, je ne suis pas avec mon téléphone portable en proie à un sursaut de réalité, tout d'un coup, par un coup de baguette magique à vouloir me "suicider" non loin de la voie ferrée car, moi, je ne ne fuis pas, je ne me soustrais pas, je ne me suis jamais dérobé à travers champs et voies ferrées, je ne suis jamais esquivé devant le fardeau de mes responsabilités, je fais face et j'accepte mes torts, je vis pauvrement comme les sans-le -sous, tout comme j'endosse la paternité de la pétition "Halte aux violences routières liées à l'alcool" et qui rassemble déjà, en un peu moins de 15 jours, plus de 645 signatures avec un objectif, avoué, de 15 à 30 000 griffonnades, et ce, grâce à mes amis les signataires, ce menu fretin que l'on repousse si souvent et si dédaigneusement d'un revers de main balayant les petites miettes ou d'un revers de pied écrabouillant le champignon !

Je préfère être au piano de mon ordi et jouer ma partition à mes lectrices et à mes lecteurs qui attendent que je sois non pas bon, mais le meilleur de tous les rédacteurs, au lieu d'être HS dans le service de réanimation d'un centre hospitalier de France ou de Navarre, suite à un accident de la circulation sur la voie publique et présenter, à Mme la présidente Carla Bruni-Sarkozy, à mes parents, à mes soeurs et frères, à ma fiancée, à mes amis, à la société française, à mon pays, à mes voisins européens, au monde entier mon petit corps en miette présentant, comme tant d'autres en pareil circonstance, un traumatisme crânien suite à une hémorragie méningée massive, une contusion pulmonaire, un épanchement pleural bilatéral, une contusion hépatique, une lésion de l'artère rénale, des contusions musculaires avec des hématomes, un hématome du moyen fessier droit au niveau des muscles du dos avec emphysème sous cutané et que ne sais-je pas encore qui pourrait embuer mon regard !

Marc-Claude de PORTEBANE

Lire la suite

Après l'assassinat du jeune Florain Heugas tué par un commercial d'ABCIS Peugeot Charmeil... Qui est ABCIS CENTRE ?

Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers
Adresse Route de Vichy 03110 CHARMEIL
Activité Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers
Adresse 81 Avenue de Clermont 63200 RIOM
Activité Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers
Adresse 8 Rue Pierre Semard 03100 MONTLUCON

Lire la suite

ABCIS Peugeot à Charmeil : alcool ou pas alcool au sein du garage Peugeot de Charmeil

Lors de ma rencontre avec Christophe Mourot, le directeur du garage ABCIS Peugeot à Charmeil, celui-ci m'a assuré qu'il n'y avait pas d'alcool au sein de son garage. Est-ce véritablement la vérité ? Nous attendons la réponse des membres du personnel. Alors à vos claviers.

Questions :

- les garages automobiles ont-ils le droit d'avoir de l'alcool dans leur établissement ?  

- les garages automobiles ont-ils le droit de consommer de l'alcool au sein de leur établissement ?

- Les garages automobiles ont-ils le droit de faire consommer de l'alcool à leur personnel ?

- Les garages automobiles ont-ils le droit de faire consommer de l'alcool à leurs clients ?

Merci de poser ces questions à votre garagiste ou à n'importe quel garagiste et de rapporter les réponses dans les commentaires de ce billet.

Merci

Concessionnaire ABCIS Peugeot à Charmeil : alcool ou pas alcool au sein du garage Peugeot de Charmeil ?

Lors de ma rencontre avec Christophe Mourot, le directeur du concessionnaire ABCIS Peugeot à Charmeil, celui-ci m'a assuré qu'il n'y avait pas d'alcool au sein de son garage. Est-ce véritablement la vérité ? Nous attendons la réponse des membres du personnel de la concession ABCIS Peugeot à Charmeil, garage agréé Peugeot. Alors à vos claviers.

Questions :

- les garages automobiles ont-ils le droit d'avoir de l'alcool dans leur établissement ?  

- les garages automobiles ont-ils le droit de consommer de l'alcool au sein de leur établissement ?

- Les garages automobiles ont-ils le droit de faire consommer de l'alcool à leur personnel ?

- Les garages automobiles ont-ils le droit de faire consommer de l'alcool à leurs clients ?

Merci de poser ces questions à votre garagiste ou à n'importe quel garagiste et de rapporter les réponses dans les commentaires de ce billet.

Merci

Lire la suite

Un monde de tarés et de fous du volant. Réflexions

L'idéal de notre société d'aujourd'hui est fondé sur la réussite sociale qui passe par posséder une voiture plus grosse, plus puissante aux yeux du voisin et de la société pour mieux se hisser, Dieu sait où, sur les marches de l'orgueil et de la déraison.

Pas plus tard qu'hier soir, j'ai parlé à des amis du dossier du jeune Florian Heugas, assassiné sur la route, par un chauffard ivre. Et bien, il m'a été dit qu'il ne fallait pas "enfoncer" le chauffard qui serait un bon vendeur chez ABCIS Peugeot.

En fait, c'est presque comme si le coupable était ce jeune innocent aux manettes de son scooter qui roulait à 5h du matin pour aller à son travail.

En fait, c'est presque de sa faute si cet accident s'est produit. J'exagère certainement, mais je l'ai ressenti comme cela et c'est bien tout le problème de notre société malade de son progrès qui est obligée de tout détruire sur son passage, détruire les faibles, les petits, les handicapés, les impotents, les cyclistes, les deux petites roues, les voitures sans permis et j'en passe pour faire la place aux bulldozers de ces messieurs-dames qui au volant de leurs carrosses vous doubleront parce qu'ils ont des droits qui ne semblent être les mêmes que nous !

Cela m'a interpellé gravement sur les maux générés par notre société victime de son progrès.

J'attends toutes vos réactions. Merci

Lire la suite

Assassinat de Florian Heugas : les signatures me touchent beaucoup (acte I)

Je mercie sincèrement toutes les personnes qui, en France, qui en Belgique, qui au Canada (où j'ai vécu, chez nos cousins d'Amérique), qui en Suisse, qui en Tunisie ou en Algérie se mobilisent sous ma bannière pour que soit éradiqué ce fléau mondial qui ensanglante le coeur de familles entières et je veux parler de ce qui est un mal non nécessaire, je veux parler de la conduite sous l'emprise de l'alcool ou d'autres produits illicites commercialisés par des marchands de misère qui font des bénéfices colossaux sur le dos de la misère humaine.

Pour que l'assassinat sur une route de France du jeune Florian Heugas ne se reproduise plus JAMAIS, pour que nous puissions donner à nos enfants une vision de la société non pas peuplée de MINABLES, de déchets en tout genre mais de femmes et d'hommes responsables qui ne fuiront pas lâchement leurs responsabiltés, qui ne prendront pas la poudre d'escampette à travers champs et prairies en pleurs au mois de juillet, période accomplie où l'on fauche les vies humaines comme les blés encore verts, pour que les femmes et les hommes de ce pays se battent ensemble, coude à coude, non pas en se maudissant mais plutôt en se serrant in solidum la ceinture de sécurité qui épargnera des centaines de vies innocentes, je vous demande de faire, vous, pauvres gens, pauvre idiots, pauvres innocents que vous êtes, je vous demande de briser le silence qui a figé notre société depuis des decennies, depuis trop longtemps déjà !

Pour briser ce silence de mort qui plane sur nos consciences, je vous demande une seule chose : soyons solidaires envers notre cause, notre cause commune comme le disait si bien Jean-Paul Sartre à Simone.

Si nous sommes solidaires, nous gagnerons à être connus et non méconnus !

C'est par notre acharnement à défendre NOTRE cause commune que nous allons gagner, non pas gagner personnellement de l'argent, mais gagner du temps pour faire gagner de l'argent à la collectivité, à notre nation en faisant en sorte que la société puisse rechercher, (avec les lois appropriées, jusque dans les "chiottes" (comme le disait fort justement Vladimir Poutine à propos des terroristes en Tchétchénie qui ont du sang sur les mains) s'il le faut les crapules qui tuent de façon scandaleuse et ignoble des vies innocentes, à fortiori, des jeunes vies innocentes !

Suite du pamphlet de Marc-Claude de Portebane, la prochaine fois

Lire la suite

Violences routières liées à l'alcool : l'OMS tape du poing sur la table

En ne prescrivant aucun remède miracle, l’OMS demande aux gouvernements de durcir certaines lois régissant le code de la route (réduire la vitesse, réduire le taux d’alcoolémie, le port obligatoire de la ceinture de sécurité même pour les voyageurs qui se mettent à l’arrière du véhicule, le port obligatoire du casque sans oublier de mener une campagne active et continue de prévention…).

Objectif visé : faire de la route un espace social et convivial, où tout le monde roule avec respect éthique.

Lire la suite

Ici on nous a tué Florian Heugas !

Bientôt de nouvelles révélations dans l'Idiot provincial dont le sentiment sur cette affaire vue par Christophe Mourot, le directeur d'ABCIS Peugeot à Charmeil

Lire la suite

Peugeot Charmeil. Assassinat de Florian Heugas : le personnel de Peugeot à Charmeil va-t-il signer la pétition ?

Le personnel et les cadres du garage Peugeot (ABCIS CHARMEIL, 6, route de Saint-Pourçain, 03110 Charmeil) vont-t-ils signer la pétition vontre les violences routières liées à l'alcool, suite à l'accident mortel qui a vu le jeune Florian Heugas fauché par un chauffard ivre qui a pris la fuite à pied dans les champs en juillet 2009 ?

 

Lire la suite

Dans quelques minutes il sera cinq heures du matin, une heure pour mourir ?

Ce matin, je ne dors pas, je me suis levé à la même heure que les apprentis boulangers qui vont pétrir leur pain quotidien aux manettes de leur scooter entre Charmeil et Vendat dans l'Allier avant d'aller dormir pour l'éternité quelques heures plus tard au centre hospitalier de Vichy distant de quelques kilomètres.

Ce matin, vous aurez droit à un billet d'humeur massacrante. A 4 heures du mat', je me suis dit que je devais vous faire part de mes augustes impressions, ne songeant plus guère qu'à ma pétition que j'ai lancé sur le net pour dire "Halte aux violences routières liées à l'alcool".

Chaque matin, je relève le compteur de ma pétition comme un VRP encore ivre qui relèverait le nombre de bulles au compteur de son cerveau embué après une copieuse soirée arrosée entre "collègues" de travail.

Je me lève toujours très tôt car mon père m'a toujours dit que celui qui se lève tôt maîtrise la journée.

Je regarde ma montre, oui, il est déjà cinq heures de matin, il fait nuit.

Ecran noir à Busset pour un assassinat sur la route entre Charmeil et Vendat.

 

Lire la suite

Violences routières liées à l'alcool : pétition de l'Idiot provincial

Chers amis signataires

Je dois vous avouer qu'il n'y a pas un seul instant dans mes journées que je ne pense à ce jeune Florian assassiné par un chauffard ivre (présumé innocent, comme le veut la loi) sur cette départementale qui relie Charmeil à Vendat.

Cette pétition circule sous le manteau, un peu sur le web mais pas assez. Je tiens à remercier l'auteur du forum "de tous les passionnés de tortue" qui permet à cette pétition de ne pas être méconnue et je l'en remercie.

Le but de cette pétition contre les violences routières liées à l'alcool n'est pas de "lyncher" le monsieur (présumé innocent, comme le veut la loi) qui a tué accidentellement Florian car personne n'est parfait, moi le premier, dans ma vie, j'ai fait des erreurs que j'ai encore du mal à digérer, je n'ai pas été cool mais j'ai payé et cher, toujours le prix fort. On ne m'a pas fait de cadeau, mon image a été démolie, on en a profité parce que je suis un personnage public et un ancien homme politique, et que comme tout personnage public, j'ai été livré en pâture à l'opinion public. J'ai été "flingué" par des gens plus "sales" que moi, bien contents de s'offir une personnalité sulfureuse qui n'a bien entendu, que des défauts et pas de coeur !

Puisque l'on ne m'a pas fait de "cadeau", je ne vois pas pourquoi la société devrait en faire à ceux qui sont "présumés coupables". La justice doit être identique pour tout le monde et dieu merci, je ne suis pas un assassin !

Le but de cette pétition est de sensibiliser l'opinion publique, la société, sur les dangers de la conduite en état d'ivresse qui tue chaque jour, de plus en plus, des vies innocentes, fauchées comme ça, presque gratuitement parce que le cerveau est embué par l'alcool.

Le but de cette pétition est de proposer des peines radicales pour éradiquer ce fléau qui coûte cher à la société !

Pour que ces peines radicales soient un jour validées par les députés, les sénateurs et le gouvernement, il faut qu'elles soient approuvées par la vox populi, par le peuple souverain qui doit en profiter pour que sa voix soit reconnue !

A faute radicale, peine radicale. Chaque voix compte, chaque signature compte, toi qui est dans ton coin, tu n'es pas seul (e).

Mon action, dans ce cas, est celle d'un homme qui n'a pas eu la chance d'avoir des enfants, mon action se veut positive, humaine, mon action se veut sensible, mon action se veut pérenne car tout le monde n'est pas mauvais dans ce bas-monde.

Personne n'est parfait, mais chacun aspire à le devenir !

Je veux que ce jeune innocent, ce jeune Florian que je n'ai pas eu la chance de connaître devienne un "martyr" de la route, je veux que ce jeune homme devienne un symbole dans le monde entier, le symbole de l'innocence fauchée un beau matin de juillet 2009 par ce fléau qu'est l'alcool, dont moi, aussi, dans le passé j'ai eu à souffrir.

Je vous garantis que je mettrai tout en oeuvre sur le web pour que ce jeune homme ne soit point méconnu des jeunes générations qui débarquent chaque jour dans le monde.

Si je ne suis pas concerné directement, je le suis indirectement tout comme vous, aussi !

Je vous demande de multiplier les liens de l'Idiot provincial et de sa pétition sur le web en la diffusant le plus souvent possible car, c'est par ces initiatives-là, que nous serons les premiers, que nous serons les plus forts et que nous recueillerons un minimum de 10 000 signatures pour être crédibles car en-dessous de ce seuil minimal, ce n'est même pas la peine de la montrer à Mme la présidente Carla Bruni-Sarkozy, au président Sarkozy, au gouvernement, aux élus et à l'ensemble de la population nationale et internationale.

Nous faisons tout cela parce que vous, mes amis, vous êtes parents, vous êtes jeunes, vous êtes moins jeunes et vous avez envie d'exprimer votre ras-le-bol général face à votre impuissance actuelle à vous faire entendre parce que nos gouvernement ont du mal à éradiquer ces "tueries" liées à l'alcool et aux produits illicites, ces "tueries" inadmissibles et intolérables sur nos routes, que ce soit en France ou à l'étranger, d'ailleurs !

Vichy, le 25 Août 2009

Marc-Claude de Portebane

Ancien candidat indépendant à la députation de l'Allier

 

Lire la suite

Assassinat du jeune Florian Heugas : la pillule ne passera pas

Nous devons nous battre pour arracher, une à une, chaque signature.

J'observe que la jeunesse de ce pays a envie de vivre, j'observe que la jeunesse de ce pays ne se délaissera pas décourager, j'observe que la jeunesse de ce pays a envie d'un changement radical de société, j'observe une à une vos signatures courageuses qui sont celles du petit peuple face à eux, à EUX, eux les puissants que j'ai toujours combattu avec mon style et mon stylo à plume que ces cervelles de colibri n'auront jamais et certes, si je n'est jamais été parfait, je serais à même de leur démontrer ma puissance de frappe chirurgicale destinée à prouver que les David sont toujours prêt à destituer les Goliath d'opérette car, je vous le dis, nous engraissons une société d'opérette parasitée de l'intérieur par des renégats qui exploitent notre pays sans vergogne parce qu'ils se sentent tout puissants et ce, parce que le peuple n'a pas toujours donné du son à sa voix, à sa voix qui compte le jour.... du vote.

Puisqu'il s'agit de voter, je vous demande de faire face au camp d'en face avec votre clavier : une seule voix, une seule pétition, une seule cause.

Peut importe que le camp d'en face soit puissant ou non, nous avons un devoir à remplir au quotidien : défendre notre position, à l'arrache-pied, parce que nous avons pas les manières cauteleuses de ces gens-là, nous ne vivons pas sous le même toit, nous ne roulons pas dans le même carrosse !

Nous, nous sommes au commandes de notre sccoter et nous allons, de bonne humeur et de bonne grâce au travail car le travail rend heureux parce que nous sommes heureux de pétrir notre pain quotidien au péril de notre vie, entre Charmeil et Vendat, où nous allons joyeusement au travail car le travail nous rend libre, libre de toute entrave.

Nous allons au travail, pas au casse-pipe pour casser notre pipe, même si les dès sont pipés depuis bien longtemps, depuis bien trop longtemps d'ailleurs !

Nous avons appris, depuis un demi siècle, à nous battre pour survivre au quotidien.

Nos femmes ont enfanté l'espérance de demain et non l'hécatombe du petit matin qui voit s'écrouler nos réalisations quotidiennes, élaborées patiemment comme le boulanger pétrit, chaque matin, sa nouvelle fournée de pain, le pain, c'est la vie, pas de pain, pas de vie, pas de vie sans pain, sans pain pas de vie, pas de pétrissage de la farine sans les seules mains du petit innocent fauché comme le blé ondulant, serpentant dans nos champs d'honneur du soldat connu et reonnu de ce mois funeste de juillet 2009 !

Marc-Claude de Portebane

 

Lire la suite

Nuisances liées à l'alcool : Bordeaux met de l'eau dans son vin

Un BLOG invité du Journal SUD OUEST

Le blog participatif des habitants de la Communauté Urbaine de Bordeaux
par l’Association des Riverains et Résidents de Bordeaux et Stéphane PUSATERI

Lille - Alcool : la mairie serre encore la vis

Devant les nuisances répétées liées à l’alcoolisation nocturne, la mairie va étendre son arrêté interdisant la vente à emporter d’alcool après 22 h, qui concerne déjà le Vieux-Lille. Les épiceries de Wazemmes, Vauban et Solférino-Masséna sont dans le collimateur.

 


L’arrêté n’est pas encore pris mais la décision semble irrévocable. La ville de Lille, ulcérée des nuisances causées par la consommation massive d’alcool, dont se plaignent de plus en plus de riverains, va frapper fort, en étendant aux secteurs de la gare, de Masséna-Solférino, Wazemmes et Vauban l’arrêté déjà applicable depuis 2000 dans le Vieux-Lille, et qui interdit la vente d’alcool à emporter après 22h.

 

Dans le collimateur : les épiceries de nuit, dont une partie a dépassé les bornes, ce qui avait entraîné une multiplication des patrouilles il y a quelques mois (NE du 06/02). « On a des problèmes dans certaines rues qui sont explicitement liés à la présence d’épiceries , assure Roger Vicot, adjoint à la sécurité et à la charte de la vie nocturne. Il y a un moment où les rappels à l’ordre ne suffisent plus. » ...

A lire sans modération

Lire la suite

La rentrée s'annonnce pour tout le monde

La rentrée, tout le monde l'attend avec impatience, notamment l'Idiot provincial pour conforter ainsi nos signatures de la pétition nationale contre les violences routières liées à l'alcool et qui sera remise à Carla Bruni-Sarkozy. N'oubliez pas de faire signer vos élus de base en leur envoyant l'adresse de la pétition. Les élus doivent s'impliquer davantage et non point se bander les yeux en fuyant leurs responsabilités... d'élus. C'est en se levant de bonne heure que l'on fait le meilleur travail et même si certains souvenirs matinaux endeuillent nos pensées, malheureusement, il ne faut pas se laisser abattre par la faiblesse de caractère, il faut repartir au combat, non pas avec 2 g d'alcool dans le sang mais avec un bon café et une bonne certitude d'idées bien conçues que l'on assènera à nos adversaires qui, ne l'oublions pas, sont redoutables dans leur vie de minables.

Florian Heugas : le jour se pointe

Il est cinq heures et des poussières, ce matin. Que c'est triste de perdre la vie de si bonne heure !

Lire la suite

Plus de 200 signatures en 3 jours pour ma pétition de l'Idiot provincial....

Plus de 200 signatures en 3 jours sur la pétition de l'Idiot provincial contre les violences routières, (pétition créée le 16 Août 2009, mise en ligne le 18 Août 2009 par le site hébergeur), nous ne devons pas ménager nos efforts pour obtenir encore plus de signatures. Merci à tous, je sais que vous allez faire encore plus et encore plus car nous allons gagner !

La Fondation AXA pour la prévention

Fondation d'AXA pour la prévention

La fondation d'AXA pour la prévention soutient depuis plus de 30 ans des initiatives destinées à la prévention des accidents. Créée par AXA Winterthur en 1973, elle portait alors le nom de «Fondation pour la prévention des sinistres».

La fondation d'AXA pour la prévention s'engage également dans le domaine de la prévention secondaire. Elle soutient ainsi les services de sauvetage suisses (infirmiers et médecins urgentistes) dans la mise en place et le développement de plate-formes de formation, et participe à l'organisation de séminaires spécialisés.

La Fondation pour la prévention propose un "panneau à bosse" destiné à attirer l'attention sur les enfants en train de jouer.

Lire la suite

Jusqu'à 50% d'accidents graves en moins avec les systèmes d'assistance à la conduite

Jusqu'à 50% d'accidents graves en moins avec les systèmes d'assistance à la conduite

Quel potentiel si l'on sait que l'on dénombrait 4780 blessés graves et 357 morts sur les routes suisses en 2008! La plupart des accidents sont à imputer à des erreurs ou à de mauvais jugements de la part des conducteurs. Ceux-ci ont désormais l'opportunité d'améliorer leur sécurité sans pour autant se priver de leur liberté au volant grâce à des systèmes d'assistance à la conduite extrêmement sophistiqués.

Brigitte Buhmann, Directrice bpa

Les systèmes d’assistance à la conduite permettent d’éviter chaque année quantité d’accidents graves sur les routes suisses. Cependant, la population n’a encore que trop peu conscience de leur impact sur la sécurité routière.

Markus Keller, Président du conseil de fondation de la Fondation d’AXA pour la prévention

Lire la suite

L'Ecole nationale de la magistrature (ENM) se penche sur les toxicomanies et les violences routières

Toxicomanies et violences routières

L’Ecole nationale de la magistrature et la direction Départementale de la Sécurité Publique de la Gironde,  ont proposé aux auditeurs de justice de la promo 2008 une formation pédagogique sur les toxicomanies et les violences routières. 

L’objectif de cette journée était de permettre aux futurs magistrats de mieux appréhender la réalité des affaires dont ils auront la charge dans le cadre de leurs futures fonctions.

La formation a débuté par le « module toxicomanie » et une conférence animée par deux gendarmes de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile de la Gironde. Mieux connaître les produits stupéfiants, identifier les principales drogues, appréhender les différents comportements de consommation, connaître l’action des drogues sur le cerveau, ont été tour à tour abordés par les intervenants devant les élèves magistrats.

Puis, des ateliers « actions de prévention, moyens d’investigation » ont proposés dans le hall de l’Ecole et à l’extérieur, autour du bassin diverses animations.
A cette occasion, la D.D.S.P. de la Gironde a présenté divers matériels en matière de Sécurité routière utilisés lors des contrôles de vitesse, d’alcoolémie ou de stupéfiants ainsi qu’un véhicule équipé de terminaux embarqués pour interrogation des fichiers.


La Compagnie Républicaine de Sécurité Autoroutière d’Aquitaine, basé à Cenon, proposait quant à elle de tester le simulateur de percussion « TESTOCHOC ». Grâce à ce véhicule qui permet de simuler grandeur nature les effets d’un choc, les auditeurs de justice ont pu mesurer les nombreux risques encourus en cas d’absence de ceinture ou de mauvaise attache de celle-ci.

L’atelier de la « voiture tonneau » a également attiré l’attention de nombreux auditeurs. Ce véhicule monté sur système électrique et hydraulique permet de faire tourner la voiture autour de son axe longitudinal à une vitesse variable. Le système peut également être bloqué dans toutes les positions. Les passagers réalisent ainsi qu'ils restent "fixés" à leur siège, même la tête en bas, grâce à la ceinture de sécurité.

Dans le hall de l’Ecole, les futurs magistrats testaient à l’aide d’un simulateur de conduite leurs capacités de temps de réaction face à un obstacle imprévu et mesurer ainsi l’importance du respect des distances de sécurité.

L’après-midi, le module « violences routières » a été animé par plusieurs conférences permettant d’en aborder les différents aspects. Les politiques pénales mises en œuvre par les différents parquets ont été abordées par Monsieur Patrick POIRRET, Procureur de la République adjoint près le Tribunal de Grande Instance de Bobigny.


Monsieur Benoît DESMARTIN, Directeur Départemental de la Sécurité Publique adjoint à Poitiers est quant à lui intervenu sur les politiques publiques et l’action du parquet avec la Sécurité publique.

La conférence sur Les enjeux de la prévention routière, a été un moment fort de cette journée par la participation de Madame Cécile PETIT, Déléguée Interministérielle à la Sécurité routière qui a rappelé que les violences routières sont un chantier prioritaire de l’action gouvernementale. Lutter contre la délinquance routière, passe nécessairement par une politique pénale efficace et adaptée, mais aussi par une politique de prévention avec les différents partenaires concernés tant nationaux que locaux.

Madame Geneviève JURGENSEN, fondatrice de la Ligue contre les violences routières, est pour sa part intervenue sur la prise en charge et la place des victimes.

Lire la suite

Les bons conseils pour une pétition optimale : "Florian ne sera pas mort pour rien", je vous le garantis !

Pour que nous puissions avoir un maximum de signatures, vous devez faire un copier/coller du texte de la pétition mise en ligne et demander - poliment - (lol) aux professionnels de la vinasserie s'ils veulent bien signer avec nous.

Quand je dis professionnels, je veux dire TOUS les professionnels qui produisent et qui commercialisent de l'alcool, que ce soit le vigneron de base, le vendangeur, le caviste, le supermarché, l'épicerie du coin, le restaurateur des environs, le bistrot dans les parages, les boîtes de nuit (surtout), les associations de lutte contre l'alcool, les écrivains concernés.

Il faut responsabiliser tout ce beau monde. Il n'y a pas de raisons que SEULES les familles et les amis des innocentes victimes se sentent concernés, TOUT le monde doit être sensibilisé à notre campagne locale, régionale, nationale et internationale.

En parlant d'international, je remercie les signataires du Canada, pays que je connais bien pour y avoir travaillé.

Pas UNE seule voix ne doit nous manquer. "Florian ne sera pas mort pour rien", je vous le garantis !

Si nous voulons que NOTRE combat soit reconnu, il faut que chacun puisse travailler de son côté, chaque jour, à la levée de nouvelles signatures. Pour cela, nous devons être efficaces. Nous devons montrer aux chauffards que nous n'avons plus peur désormais, que nous ne serons plus les laissez-pour-compte de la route.

Si nous voulons que la société "terrorise" les chauffards, nous devons faire en sorte que la société terrorise sans pitié les terroristes de la routes.

Pour cela, nous devons faire preuve d'une discipline intellectuelle de CHOC, si nous voulons obtenir un maximum de signatures.

Faites comme moi : je consacre, de nuit comme de jour, quatre heures de mon temps libre, au succès de cette opération et même plus.

Je me sens personnellement concerné par la mort de ce jeune innocent qui partait courageusement à son travail à cinq heures du matin sur son scooter.

J'ai du mal à digérer ce scandale ! C'est une honte pour l'espèce humaine !

Pas UNE seule voix ne doit nous manquer. "Florian ne sera pas mort pour rien", je vous le garantis !

Vos commentaires sont les bienvenus

Marc-Claude de Portebane

 

Lire la suite

Stop aux violences routières ! Pétition de l'Idiot provincial intitulée "Halte aux violences routières"

Dans la mesure du possible, faites signer votre député, votre coneiller général, votre maire et vos conseillers généraux.

Lire la suite

Stop aux violences routières : la préfecture d'Indre-et-Loire communique, la préfecture de l'Allier se tait

Pour dire STOP aux violences routières
 
Adoptons un comportement RESPONSABLE
 
Si le bilan des accidents de la circulation, communiqué par le ministère de l'Ecologie du développement et de l'aménagement durables, marque une baisse significative du nombre de tués sur la route au mois d'août 2007, celui du département d'Indre-et-Loire s'est à l'inverse considérablement alourdi pendant l'été, les chiffres du mois d'août en témoignent : 10 personnes, d'une moyenne d'âge de 45 ans, ont trouvé la mort sur les routes de notre département. A l'inverse du bilan national, le mois d'août, en Indre-et-Loire affiche une baisse du nombre d'accidents (-12,12 %) et une baisse des blessés (-7,32 %). La préfecture titre une fois de plus la sonnette d'alarme en multipliant les opérations de sensibilisations et les contrôles sur les routes.
 

Les conducteurs
 de deux-roues
sont plus vulnérables !

Parmi ces drames de l'été, deux concernent des deux-roues, dont la conduite n'est pas sans danger ! Rappelons ici une campagne de sensibilisation sur la conduite des deux-roues :

"Sur un deux-roues, on est plus fragile,
le danger, c'est de l'oublier"

Les pouvoirs publics comme les associations ne cessent de prévenir de ces dangers. Au mois d'août, un jeune conducteur de bicyclette a perdu la vie ainsi qu'un cyclomotoriste, et dès les premiers jours du mois de septembre, ce sont deux conducteurs de deux-roues qui sont morts sur la route. Il faut que chacun contribue à arrêter ce massacre !

 

Le risque pour les deux-roues motorisées est d'abord lié aux caractéristiques de ce mode de transport :

  • le faible poids et l'absence d'habitacle font que ses usagers sont très vulnérables. On estime que 90 % des victimes tuées dans un accident impliquant une moto sont les conducteurs de motos eux-mêmes.
  • Concernant le contexte de conduite, les deux-roues à moteur rencontrent surtout des difficultés dans les situations de dépassement, de franchissement d'intersections prioritaires et de négociations de trajectoire.
  • Pour ce qui concerne les comportements, les conducteurs de deux-roues motorisées ont tendance à rouler trop vite et à surestimer leur visibilité par les automobilistes. Le risque d'être tué dans un accident est 20 fois plus élevé en moto qu'en voiture de tourisme…
  • La cohabitation sur la voirie pour les deux-roues à moteur apparaît plus délicate avec les automobilistes qu'avec les autres catégories d'usagers. Equipement, visibilité, mobilité… peu de choses sont communes aux utilisateurs de deux-roues motorisés et aux automobilistes ; pourtant un élément fondamental les réunit : la route qu'ils partagent.

Respectons le code de la route

Le respect du code de la route éviterait de nombreux drames

  • Adapter sa vitesse à la dangerosité de la route telle qu'elle est mentionnée sur les panneaux routiers. Pour les mois de juillet et d'août, 36 000 véhicules ont été repérés en excès de vitesse par les radars automatiques fixes du département d'Indre-et-Loire !
  • Mettre sa ceinture de sécurité à l'avant comme à l'arrière. Le défaut du port de la ceinture de sécurité est encore trop souvent remarqué et l'on retrouve ces imprudents dans les tristes bilans de l'accidentologie…
  • Boire ou conduire, il faut choisir. L'alcool et autre psychotropes sont à proscrire, les drames de sorties de discothèques en témoignent.
  • Faire une pause lorsqu'un signe de fatigue apparaît (raideur dans la nuque, baillements, douleurs dans le dos, manque de concentration,...). La fatigue est très souvent responsable d'un accident du à une inattention momentanée.

Une semaine de communication
pour s'informer et se former

 Une semaine de communication sur la sécurité routière propose chaque année en automne de nombreuses animations pour les usagers de la route (automobilistes, utilisateurs de deux roues mais aussi pour les piétons). N'hésitez pas à vous déplacer sur les stands pour vous informer et vous tester. Le programme des actions menées en Indre-et-Loire durant la semaine du 15 au 21 octobre 2007 vous sera communiqué très prochainement.
Le partage de la route sera le thème de la semaine  de communication de la sécurité sur la route, édition 2007.

Lire la suite

Florian Heugas : avis aux signataires de ma pétition

Chères et chers signataires

Pour que cette pétition nationale soit extrêmement puissante et puisse récolter un maximum de signatures tant en France qu'à l'étranger, il faut absolument faire signer - TOUS - les membres de votre entourage qui eux-mêmes doivent faire signer tous leurs proches, et ainsi de suite.

Vous pouvez imprimer cette pétition et me la transmettre par l'intermédiaire du formulaire de contact de l'Idiot provincial.

Je vous remercie pour toutes vos signatures ainsi que pour vos sommentaires modérés.

Marc-Claude de Portebane

Lire la suite

Florian Heugas : la pétition nationale de l'Idiot provincial pour Mme Carla Bruni-Sarkozy est disponible sur le web

Halte aux violences routières liées à l'alcool

 
Date de création : 16-08-2009
Date de clôture : 03-07-2010

Auteur

http://l-idiot-provincial.e-monsite.com


Destinataire

Mme Carla Bruni-Sarkozy, Mr le président de la République Nicolas Sarkozy, Mr le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, Mmes et Mrs les sénateurs, Mmes et Mrs les députés, Mmes et Mrs les maires

Adresse de la pétition

www.petitionduweb.com/Halte_aux_violences_routieres_liees_a_lalcool_-4687.html


Description

Le jeudi 2 juillet 2009, un jeune apprenti boulanger de Busset dans l’Allier, Florian Heugas, âgé de 18 ans, circulant en scooter, a été fauché, sur la RD 27, entre Charmeil et Vendat, par un exemple de la route, un VRP complètement ivre qui rentrait d'une soirée copieusement arrosée entre « collègues ». Le choc a été d'une violence extrême. Le jeune Florian Heugas et son cyclomoteur broyé ont été retrouvés à une centaine de mètres du point d'impact. Transporté en urgence par les pompiers en état de mort cérébrale au centre hospitalier de Vichy, l’innocent Florian Heugas est décédé le lendemain à 11h. Le chauffard mis en cause a été placé en cellule de dégrisement trois heures après les faits pour lesquels il a commis un délit de fuite, a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire.
L’alcool au volant qui est un facteur déterminant représente 40 à 60 % des accidents mortels en France. Il est insupportable que de tels dangers publics soient encore autorisés à conduire un véhicule, ceux qui conduisent sous l’effet de l’alcool n’ont pas d’excuses à faire valoir. Tous les ans, des campagnes d’information rappellent les dangers de la conduite en état d’ivresse mais ces criminels passent outre faisant le choix conscient de mettre la vie d’autrui en danger.
La responsabilité de l’insécurité routière est essentiellement attribuée au conducteur, ce qui a donné lieu à l’édification d’un système répressif très compliqué et à d’importantes variations des politiques pénales mises en place pour traiter les contentieux. Certes, de nombreux comportements, comme l’absorption excessive d’alcool ou tout autre comportement dangereux, doivent être sanctionnés et la pression répressive doit être maintenue afin de contraindre, à défaut de savoir convaincre. (source : Guilbot M. et Ferrant V., L’insécurité routière : quel(s) coupable(s) devant le juge pénal ?, Espaces et sociétés 2004/3, 118, p. 149-167).
La répression a été adaptée, applicable et raisonnée mais pour de nombreuses familles de victimes innocentes de la route, exaspérées par ce sentiment d’injustice face à cette torture morale intolérable qu’est la perte d’un élément de leur chair meurtrie, il est grand temps de changer de cap, que cessent enfin ces assassinats répétitifs sur les routes de France.
Les parents sont décidés à se battre pour que d’autres parents n’aient jamais à vivre ce qu’ils vivent : le deuil de leur enfant qu’ils sont obligé de voir… au cimetière.
Les signataires de cette pétition de l’Idiot provincial qui vise à sensibiliser l‘opinion publique nationale, souhaitent :
- le retrait à vie du permis de conduire à tout criminel de la route ayant tué en état d’ivresse,
- l’incarcération immédiate de tout criminel de la route ayant tué en état d’ivresse,
- des mesures d'emprisonnement revues à la hausse pour tout criminel de la route ayant tué en état d’ivresse !

Vichy, le 16 Août 2009

Marc-Claude de Portebane

Lire la suite

Pétition nationale en faveur de Florian Heugas : plus qu'une question de jours

La rédaction de la pétition nationale que je vais lancer sur internet est terminée. Je vous demande de patienter encore quelques jours, le temps qu'elle soit validée par le site en question. J'attends une mobilisation sans précédent pour que "Plus jamais ça" ne devienne un vain mot. Le temps doit être révolu pour que les proches des victimes innocentes de la violence routière n'aillent plus voir leurs enfants, leurs frères ou soeurs, leurs conjoints... au cimetière. La répression de la violence routière doit évoluer vers plus de répression. Un assassinat doit rester un assassinat. Quand on ôte une vie, on doit être puni et le but, n'est pas de faire justice soi-même mais de faire évoluer la justice qui n'est qu'une émanation des hommes et des femmes de ce pays.

Florian Heugas ne sera pas mort pour rien

La vie de Florian Heugas s'est arrêtée en 2009 mais nous allons sensibiliser l'opinion publique pour que les assassins de la route méritent les mêmes peines que les autres crapules qui vont aux assises ! Pour cela, nous devons être meilleurs que tout le monde et travailler sans relâche à l'établissement d'une loi plus qu'intraitable.

Lire la suite

Pas de pitié pour les ivrognes-criminels de la route

En attendant la mise en place de ma pétition sur le net, demandant l'incarcération immédiate des criminels de la route ayant consommé de l'alcool ou d'autres produits illicites, j'ai besoin de tous vos soutiens. Pour être crédible, ma pétition doit atteindre un minimum de 10 000 signatures, voire 20 à 30 000. Autour de vous, vous pouvez recueillir 4 à 5 signatures. Alors, n'hésitez pas à donner de la voix pour que ces "fumiers", ces assassins en puissance qui se sentent tout permis au volant de leurs véhicules transformés en bombes roulantes soient matraqués sans relâche. Il est temps aussi de dénoncer le double langage du lobby viticole qui arrive à détourner les lois sur l'alcool, il est temps, aussi, de dénoncer les politiques du double langage des élus qui, tantôt trinqueront à la santé du contribuable, tantôt iront se recueillir sur la tombe de l'inconnu mort, de l'inconnu innocent qui viendra fleurir nos regards désespérés sur les routes de France !

Lire la suite

Florian Heugas : pétition de l'Idiot provincial pour l'incarcération des criminels de la route

Bientôt sur ce site de l'Idiot provincial, une pétition demandant «le retrait à vie du permis de conduire à tout criminel de la route ayant tué en état d’ivresse.

Il est insupportable que de tels dangers publics soient encore autorisés à conduire un véhicule, ceux qui conduisent sous l’effet de l’alcool n’ont pas d’excuses à faire valoir.

Tous les ans, des campagnes d’information rappellent les dangers de la conduite en état d’ivresse mais ces criminels passent outre faisant le choix conscient de mettre la vie d’autrui en danger.

Pour être crédible, nous devons obtenir plus de 10 000 signatures, et nous n'avons pas besoin de relais médiatique.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Lire la suite

Florian Heugas dans notre coeur : pas d'injustice pour Florian

Le Jeudi 2 juillet, le jeune Florian Heugas de Busset, âgé de 18 ans se rendait en scooter à la boulangerie de Vendat où il travaillait comme apprenti boulanger depuis un an, lorsqu'un bolide, un Peugeot Crossover conduit par un VRP de 37 ans qui rentrait d’une soirée copieusement arrosée entre « collègues » l'a percuté. Secouru par les pompiers de Vichy mais déclaré en état de mort cérébrale, dès son arrivée à l'hôpital, le jeune Florian est officiellement mort vendredi 3 juillet à 11h. Le juge des libertés et de la détention, a retenu les chefs d'accusation suivants contre le chauffard-VRP qui a été placé sous contrôle judiciaire : homicide involontaire aggravé d'un délit de fuite et d'une conduite sous l'emprise de l'alcool (1,32 gramme par litre de sang et ce, trois heures après les faits) a placé le chauffeur sous contrôle judiciaire. Le VRP restera libre dans l'attente de son jugement. La famille Heugas est entrée dans un combat aux côtés de l’association «Justice Route» et une péttition a déjà recueilli plus de 5000 signatures pour être adressée au garde des Sceaux et au président de la République.

Lire la suite

Sur Skyrock, un blog dédié à Florian Heugas : http://x-a-notre-floriancheri-x.skyrock.com/

Un blog dédié au jeune apprenti boulanger de Busset, Florian Heugas, assassiné sur la route de Charmeil à Vendat par un chauffard-VRP ivre, (présumé innocent, comme le veut la loi) a été mis en ligne sur le net par sa famille dont sa soeur et sa petite amie qui expriment tout leur chagrin face à la "viande saoule" et caractérisée par la lâcheté. L'Idiot provincial vous donnera, quand il le pourra, des news de ce blog.

L'adresse est : http://x-a-notre-floriancheri-x.skyrock.com/ 

Extraits :

Florian Heugas

Ce nom qui résonnera toujours dans nos têtes, dans nos cœurs.
Toi qui nous a été enlevé si injustement et brutalement dans cet accident alors que tu te rendais simplement au travail, un chauffard ivre et égoïste qui a pris la fuite et t'as laissé sans vie. Tu avais la joie de vivre parmi ta famille, tes nombreux amis et ta chérie. Tu aimais tant profiter de la vie et nous faire part de tes nombreuses conneries, toujours prêt à faire n'importe quoi pour nous faire rire, être là quand on avait besoin de toi. Tu nous manque tellement aujourd'hui, Dieu a pris ton âme, ta vie, notre bonheur. Toi qui étais si jeune, si heureux, tu ne méritais pas de partir maintenant alors que tout allait si bien pour toi. Pourquoi c'est toujours les meilleurs qui partent les premiers ? Comme dit si bien ton meilleur ami, ton "frère" :

Ne meurt que ceux qu'on oublie... Alors tu n'es pas prêt de mourir parce que jamais on t'oublieras.

Tu resteras toujours dans nos coeurs, ce blog c'est pour que jamais personne ne t'oublies pour que tu vives a jamais parmi nous pour crier au monde entier combien on t'aime, combien tu nous manque et pour te dire encore une fois...

ON T'AIME

Lurcy-Lévis : mieux vaut être bourré au volant de son Crossover qu'ivre aux manettes de son cyclo ?

Suite à un accident, (week-end du premier août 2009), un cyclomotoriste vient d'être arrêté ivre à Lurcy-Lévis, avec un taux de 2,18 g par litre. Pas de mort, heureusement, mais direction : la centrale d'Yzeure pour quatre mois ferme et huit mois avec sursis. On ne va pas s'en plaindre !

Juillet 2009 : un chauffard-VRP ivre tue un jeune garçon aux manettes de son scooter sur la route de Charmeil à Vendat. Bilan : un innocent mort + un "dangereux" vivant en liberté !

Zappons !

Pas d'injustice pour Florian Heugas

Combien de jeunes Florian meurent-ils sur nos routes de France par la faute de chauffards en puissance qui passent de copieuses soirées entre "collègues" à s'ennivrer pour ensuite "assassiner", même de façon involontaire, des victimes innocentes au volant de leurs bolides ?

Injustice pour Florian Heugas ? Un innocent tué par la bétise conjuguée à l'ignoble ivresse routière

Une marche silencieuse a réuni plus de 200 personnes devant la mairie de Vichy à l'appel de la famille du jeune Florian Heugas qui est mort le 3 juillet 2009 après avoir été volemment percuté par un vendeur de la concession ABCIS Peugeot à Charmeil (Allier) complètement ivre qui rentrait d'une folle nuit copieusement arrosée entre "collègues" entre Vendat et Charmeil dans l'Allier.

En effet, le jeudi 2 juillet 2009, le jeune Florian Heugas, apprenti boulanger de Busset, se rendait à son travail à Vendat dans l'Allier où il travaillait depuis un an lorsqu'un crossover 3008 Peugeot conduit par un "exemple" de la route, un VRP complètement ivre, a violemment percuté son scooter.

Transporté par les pompiers de Vichy au centre hospitalier de Vichy en état de mort cérébrale, le jeune Florian est officiellement décédé vendredi 3 juillet 2009 à 11 h.

Le VRP qui a honteusement pris la fuite après l'accident a été remis en liberté par le juge des liberté et de la détention alors que le Parquet de Cusset demandait son incarcération.

Parmi les chefs d'inculpation retenus contre ce mauvais exemple de la route, il y a l'homicide involontaire (décidemment à la mode en cette saison estivale), délit de fuite et conduite sous l'emprise de l'alcool (1,32 g par litre de sang, TROIS HEURES APRES LES FAITS) car ce monsieur a pris la fuite à pied à travers champs avant de regagner son domicile où l'attendaient les gendarmes.

Le VRP a ét mis sous contrôle judiciaire, une décision incomprise par les membres de la famille Heugas et tous les amis du jeune Florian Heugas, un innocent fauché comme les blés.

C'est pour toutes ces raisons que la famille, les proches et les amis, désemparés face à la violence routière, ont tenu à marcher derrière leurs banderoles dans les rues de Vichy pour afficher leur tristesse et leur amertume, leur chagrin et leur désespoir.

Marc-Claude de Portebane

Lire la suite